Les Actualités de l'éducation

www.intellego.fr/actualites/education/reseau-education-prioritaire-zep-rep/14599






19 Novembre 2014 à 01h54

Education : Touche pas à ma ZEP !

En décidant de réduire le nombre d’établissements bénéficiant du label « Réseau de réussite scolaire », le gouvernement a provoqué la colère des enseignants mais également des parents d’élèves qui, peu à peu, s’organisent et osent manifester leur indignation publiquement. La nouvelle carte de l’éducation prioritaire n’intègre plus certains établissements défavorisés. Conséquence directe : la perte d'aides financières ne leur permettra plus de répondre aux besoins des élèves en difficulté. Najat Vallaud-Belkacem répond.


Retirer à un établissement le label « RRS » (ex « Zep »), c’est provoquer des fermetures de classes, réduire les moyens financiers de certains collèges ou de certaines écoles primaires et voir les effectifs de classes augmenter significativement. Pourquoi donc le gouvernement a-t-il décidé de sacrifier le travail des enseignants dans certaines zones d’éducation prioritaire en les rayant purement et simplement de la nouvelle carte ? Pourquoi réduire à néant un travail sur le long terme auprès d’élèves, souvent enclins à la violence,  qui maîtrisent difficilement la langue française ?


De nouveaux critères pour entrer dans la carte de l’éducation prioritaire

Depuis la rentrée dernière, la réforme de l’éducation prioritaire initiée par Vincent Peillon, ex ministre de l’Education nationale, a été mise en œuvre dans 102 REP+ (Réseaux d'Education Prioritaire). Lors de la séance des questions au gouvernement de mercredi dernier, la députée de la 6e circonscription de la Réunion, Monique Orphé, a noté que « Les conditions de la réussite scolaire sont loin d’être également réparties sur notre territoire. » C’est pourquoi elle a interrogé Najat Vallaud-Belkacem sur la refondation de l’éducation prioritaire et sur les critères définissant la nouvelle carte mise en place. Pour la ministre de l’Education nationale, il s’agit d’abord de réformer « L’allocation des moyens par académie et par établissement. » Les nouveaux critères mis en place reposeront donc désormais sur un indicateur social : quelle est l’origine socioprofessionnelle des élèves ? Quel est le niveau scolaire des élèves ? Combien de boursiers ?... C’est pourquoi certains établissements sortiront de la carte de l’éducation prioritaire quand d’autres y entreront. La ministre a toutefois tenu à calmer les esprits en déclarant qu’il « Il a été demandé à tous les rectorats d’ouvrir un dialogue avec les élus locaux pour déterminer cette nouvelle cartographie. Cela nous permettra de prendre en considération des écoles qui, géographiquement, ne font pas partie des réseaux d’éducation prioritaire, mais réclament les mêmes moyens des pouvoirs publics. » Les parents et les enseignants y seront-ils sensibles ?


La rédaction d’Intellego vous recommande également

¤ L’Education devient le premier budget de l’Etat


Marie - © www.intellego.fr 2014












Les Dossiers orientation de la rédac
Comment faire son CV ?
Comment faire son CV en 10 questions


Comment faire une lettre de motivation ?
Les 10 questions qu'on se pose

Procédure Admission PostBac
Comment optimiser ses choix ?

Le secteur paramédical
Un métier… un emploi !

Les métiers de la mode
Du styliste au webmarketeur

Le secteur banque assurance
Une demande toujours plus forte en profils hautement qualifiés

Le service à la personne
Quels métier, quels diplômes ? Panorama

Alternance
Comment trouver son entreprise d'accueil ?

Ecole d'ingénieurs
Faire une prépa ou une prépa intégrée ?

Le BACHELOR
L'international à BAC+3


Cycle court BAC + 2
BTS ou DUT ?

Orthographe et expression écrite : les atouts du C.V de demain
Des progrès à faire !

« Diplôme » et « Titre professionnel », quelles différences ?
Que signifient ces dénominations ?

Réussir ses études en alternance
Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.


L'entrée en CPGE
Quelques conseils d'une prof de prépa

La sécurité sociale étudiante
Un vrai casse-tête ?

Orientation de ses enfants
Comment les aider sans imposer ?