Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : 2nde - SES  
Devoir Sur La Barrièrre Et Le Niveau
Envoyé par: bajocasse (Adresse IP conservée)
Date: dim. 23 janvier 2011 09:42:09

bonjour,j'ai un devoir de SES ,pourriez vous me donné votre avis sur mes réponses ce qui va et ce qui ne va pas .
merci



La barrière et le niveau, (Edmond Goblot)


Un second caractère de la mode est son uniformité : chacun doit se rendre semblable aux autres. Il faut « faire comme tout le monde »; il ne faut pas « se faire remarquer » . Car se faire remarquer, ne pas faire comme tout le monde, c'est s'exclure du milieu social auquel on appartient. Être « un original », c'est être un isoléé Ce que la société en général et chacune des sociétés restreintes qui la composent, pardonne le moins, c'est tout acte par lequel un de ses membres se sépare d'elle.
La mode laisse pourtant une certaine marge à l’imagination individuelle, à cause de sa fonction esthétique. Tout ce qui a ou prétend avoir une valeur esthétique doit présenter ces deux caractères de toute beauté : la convenance et l'invention. Chacun, chacune assortit à sa nature personnelle les formes et couleurs que la mode prescrit: Chacun, - chacune surtout - la varie à son gré, dans les limites qu'elle impose. Il ne faut pas être un original, il faut pourtant être original. Il ne faut pas « se faire remarquer », il ne faut pourtant pas être « commun » , encore moins « vulgaire ». L'élégance est une finalité subtile, une harmonie entre le costume et la personne qui le porte; elle est aussi une ingénieuse innovation, une trouvaille, une manifestation de la liberté. « Je veux; disait une dame, avoir une robe à la mode, mais je veux aussi que ce soit ma robe. - Qu'appelez vous votre robe? - C'est une robe qui m'aille bien et qui n'aille bien qu'à moi; une robe qui témoigne que je ne copie personne - Elle sera comme toutes les autres et pourtant elle ne sera comme aucune autre. – Précisément ! » L'adaptation individuelle doit se tenir entre les limites de la mode commune et il y aurait une sorte de scandale à ce que l'invention allât jusqu'à l'excentricité. La limite de l'adaptation et de l'invention est franchie quand le costume n'indique plus suffisamment le milieu social auquel on appartient.


Cette nécessité de l'invention, imposée par la fonction esthétique du costume, est la première raison de la variabilité de la mode. Quand toutes les possibilités qu'elle comporte sont épuisées, il faut qu'elle change.


Questions :
Q1= Relevez les passages du texte qui illustrent l’effet d’imitation.
Q2= Relevez les passages du texte qui illustrent l’effet de distinction(vous distinguerez les stratégie de différenciation au sein du groupe et entre les groupes)
Q3=A quoi font référence « la barrière » et « le niveau » dans le titre de l’ouvrage d’Edmond Goblot ?


Conclusion : la consommation, un marqueur social
En guise de synthèse , sur la base du travail réalisé ,vous expliquerez en quoi peut on dire que la mode est un moyen de se conformer mais aussi de se démarquer.






Où j'en suis :
Mes réponses :


Q1=chacun doit se rendre semblable aux autres. Il
faut « faire comme tout le monde »


Q2=
Aux sein du groupe :
il ne faut pas « se faire remarquer ». Car se faire remarquer,
ne pas faire comme tout le monde
c'est s'exclure du milieu social auquel on appartient. Être « un
original », c'est être un isolé



Entre groupes :
Je veux ; disait une dame,
avoir une robe à la mode, mais je veux aussi que ce soit ma robe. - Qu'appelez vous votre robe? -
C'est une robe qui m'aille bien et qui n'aille bien qu'à moi ; une robe qui témoigne que je ne copie
personne - Elle sera comme toutes les autres et pourtant elle ne sera comme aucune autre. –
Précisément !



Q3=Dans l’ouvrage d’EDMOND GLOBOT ,la barrière et le niveau font référence a la différence de classe sociale plus précisément de la mode vestimentaire de la bourgeoisie.
Afin de maintenir une supériorité qui la distingue des classes inférieures , la bourgeoisie s'efforce de multiplier et de renouveler les moyens diverses et variées qui la défendent de toute ressemblance.
La distinction est l'élément premier de la mentalité bourgeoise. Par celle-ci ,elle vise à obtenir la considération des autres groupes sociaux.
N’importe qu’elle différence sociale est a la fois barrière et niveau:


-la barrière est constituée des éléments qui ne sont pas accessibles aux autres membres de la société, comme par exemple les vêtement de très grandes marques etc…


-le niveau correspond quand a lui aux critères de reconnaissance pour une communauté sociale. Comme par exemple un costume pierre Cardin portée exclusivement par la bourgeoisie.


CONCLUSION :
Consommer, c’est aussi afficher un statut social, Consommer ne consiste pas seulement à satisfaire un besoin matériel, il s’agit aussi souvent de renvoyer aux autres des signaux d’appartenance sociale.


La mode se caractérise, en premier, par l’affirmation, à travers lequel certaines personnes et groupes sociaux s'imitent et se distinguent en utilisant des signes reconnaissable entres eux, vestimentaires ou parfois matériels.


La seconde chose est la convergence. qui signifie que la mode se caractérise par l'existence de tendances et que si les styles ont plusieurs origines, leur fabrication ne se font que dans un petit nombre de maison de modes, ainsi que la personnalisation, vêtement souvent réalisé par des créateurs.


Re: Devoir Sur La Barrièrre Et Le Niveau
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: dim. 23 janvier 2011 13:57:20

Bonjour,


Ton texte me paraît très bien, mais il y a quelque chose qui me titille un peu. L'ouvrage d'Edmond Goblot a été publié en 1925, avec pour sous-titre "Étude sociologique sur la bourgeoisie française moderne". Or, la "bourgeoisie", si elle existe encore aujourd'hui, n'a plus du tout les mêmes symboles et les mêmes signes de reconnaissance qu'en 1925. En se promenant dans la rue, sauf exception voyante, il est difficile aujourd'hui de déduire le niveau social des gens d'après la façon dont ils s'habillent, car tout le monde s'habille à peu près pareil (contrairement au XIXe siècle où la blouse de l'ouvrier, la redingote du bourgeois étaient des signes clairs d'appartenance à un groupe).


Lorsque tu écris : "la barrière est constituée des éléments qui ne sont pas accessibles aux autres membres de la société, comme par exemple les vêtement de très grandes marques", j'aimerais bien savoir qui porte ces "vêtements de très grandes marques". Si tu fais allusion à la haute-couture, qui effectivement n'est pas accessible à tout le monde, en raison de son prix, le nombre de robes achetées à Dior ou à Jean-Paul Gaultier est dérisoire (cela représente globalement moins de 1% du chiffre d'affaire des créateurs) et la plupart du temps par des clientes étrangères. Si tu fais allusion tout simplement à des marques reconnues, il est notoire que leur acquisition n'est pas liée au pouvoir d'achat et que, parmi les jeunes, ce sont souvent les plus défavorisés qui portent les survêtements ou les chaussures les plus chères.


Le texte de Goblot reste pertinent, mais il a vieilli. Je pense qu'une phrase comme : "La limite de l'adaptation et de l'invention est franchie quand le costume n'indique plus suffisamment le milieu social auquel on appartient" n'est plus d'actualité. La notion de mode existe toujours, mais elle s'est sans doute déplacée. Elle réside de moins en moins dans l'habillement, dans le "costume" qui a tendance à s'uniformiser (n'oublions pas l'effet de nivellement du "prêt-à-porter" qui est apparu après la guerre, en 1947). Aujourd'hui, il suffit de se promener dans la rue pour constater qu'à peu près tout le monde porte un jean, et que celui qui déambule en costume-cravate ou en tailleur strict est souvent l'employé(e) de banque ou le le chef de bureau qui sort de son travail, et se dépêche de rentrer chez lui pour enfin passer un jean. S'il est habillé ainsi, c'est plus une indication de son activité que de son niveau social.


Mais on peut remplacer le "costume" par la voiture, par exemple, qui reste un des signes forts d'appartenance à un milieu social. On veut une voiture élégante, une voiture qui ressemble à une voiture et pas à un char d'assaut (la barrière) mais qui soit représentative d'un certain "standing" ou d'une certaine conception de la vie (le niveau), une voiture qui ne soit pas la voiture de "Monsieur-tout-le-monde", une voiture qui exprime son goût et sa différence. Ainsi le slogan de la Renault Scenic : "À ne pas confondre avec une voiture".


Aujourd'hui, le besoin ambivalent de s'intégrer en se différenciant (la barrière et le niveau) c'est la "marque" qui devient signe d'appartenance sociale. "L'aristocratie" du Mac contre la "plèbe" du PC (Think different, nous dit Apple), "l'aristocratie" de la banque (Vous êtes différent, nous aussi, dit Cofivis), "l'aristocratie" du produit de Beauté (Parce que je le vaux bien, nous dit Loréal), etc.


Voilà, ce ne sont que quelques réflexions qui n'ont rien de scolaires. Mais ton devoir me paraît tout à fait correct.


Cordialement,
PMV



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/01/11 22:12 par PMV.




Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée