Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : 3ème - ECJS  
Besoin d'aide
Envoyé par: M4SK (Adresse IP conservée)
Date: mer. 13 octobre 2010 18:49:52

]Bonjour,
Je suis en 3eme on a un paragraphe argumenté a faire , le sujet est "La citoyenneté aujourd'hui"
quelqu'un pourrait m'aider? c'est le premier qu'ont a a faire; je suis paumer .
Merci d'avance


Re: Besoin d'aide
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mer. 13 octobre 2010 20:32:17

Bonjour,


C'est une question fondamentale aujourd'hui en France et dans le monde... Est-ce que tu la comprends ? Pourrais-tu résumer la "problématique", pour employer le jargon consacré, en quelques mots simples ? Est-ce que tu lis les journaux et te tiens-tu un peu informé de l'actualité, de temps en temps ? Est-ce que tu comprends les expressions "droit du sol" et "droit du sang" ? Ne bute pas sur la forme "paragraphe argumenté", qui n'est que le contenant, et développe d'abord le contenu, c'est-à-dire tes réflexions (ou l'absence de réflexion) sur le sujet... Et puis, tu as dû avoir un cours là-dessus, non ?


Cordialement,
PMV



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13/10/10 21:55 par PMV.


Re: Besoin d'aide
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: jeu. 14 octobre 2010 00:32:31

Ça ne va pas beaucoup t'aider, je ne sais pas si tu comprendras tout, mais ça me fait rire, voici un extrait de la Guerre des boutons de Louis Pergaud (1912), un instituteur écrivain mort à la guerre de 1914-1918. Pour le maître de l'histoire, le citoyen, c'est dans le sens antique, celui qui bénéficie du droit d'appartenir à un pays, donc qui a le droit (et le devoir) de voter :


"Ce lundi matin, en classe, cela tourna mal, plus mal encore que le samedi.
Camus, sommé par le père Simon de répéter en leçon d’instruction civique ce qu’on lui avait seriné l’avant-veille sur « le citoyen », s’attira des invectives dépourvues d’aménité. Rien ne voulait sortir de ses lèvres, toute sa face exprimait un travail de gésine intellectuelle horriblement douloureux : il lui semblait que son cerveau était muré.
– Citoyen ! citoyen ! pensaient les autres, moins ahuris, qu’est-ce que ça peut bien être que cette saloperie-là ?
– Moi, m’sieu ! fit La Crique en faisant claquer son index et son médius contre son pouce.
– Non, pas vous ! et s’adressant à Camus, debout, la tête branlante, les yeux éperdus :
– Alors, vous ne savez pas ce que c’est qu’un citoyen ?
– !…
– Je vais vous coller à tous une heure de retenue pour ce soir !
Des frissons froids coururent le long des échines.
– Enfin, vous ! êtes-vous citoyen ? fit le maître d’école qui voulait absolument avoir une réponse.
– Oui, m’sieu ! répondit Camus, se souvenant qu’il avait assisté avec son père à une réunion électorale où m’sieu le marquis, le député, devait offrir un verre à ses électeurs et leur serrer la main, même qu’il avait dit au père Camus : – C’est votre fils ce citoyen-là ? Il a l’air intelligent !
– Vous êtes citoyen, vous ! ragea l’autre, cramoisi de colère, eh bien ! oui, il est joli le citoyen ! vous m’en faites un propre de citoyen !
– Non, m’sieu, reprit Camus qui, après tout, ne tenait pas à ce titre.
– Alors pourquoi n’êtes-vous pas citoyen ?
– !…
– Dis-y, marmonna entre ses dents La Crique agacé, que c’est parce que t’as pas encore de poil au c…
– Qu’est-ce que vous dites, La Crique ?
– Je… je dis… que… que…
– Que quoi ?
– Que c’est parce qu’il est trop jeune !
– Ah ! eh bien ! maintenant, y êtes-vous ?
On y était. La réponse de La Crique fit l’effet d’une rosée bienfaisante sur le champ desséché de leur mémoire ; des lambeaux de phrases, des morceaux de qualité, des débris de citoyen, se réajustèrent, se replâtrèrent petit à petit, et Camus lui-même, moins ahuri, toute sa personne remerciant véhémentement La Crique le sauveur, contribua à recamper « le citoyen » ! Enfin, c’était toujours ça de passé.


(...)


Le pauvre garçon qui, on s’en souvient, avait déjà failli écoper les jours d’avant à propos du « citoyen », ignorait encore et totalement les conditions requises pour être électeur. Il sut tout de même, grâce à la mimique de La Crique brandissant sa dextre en fourchette, les quatre doigts en l’air et le pouce caché, qu’il y en avait quatre. Pour les déterminer, ce fut beaucoup plus dur. Camus, simulant une amnésie momentanée et partielle, le front plissé, les doigts énervés, semblait profondément réfléchir et ne perdait pas de vue La Crique, le sauveur, qui s’ingéniait. D’un coup d’oeil expressif il désigna à son camarade la carte de France par Vidal-Lablache appendue au mur ; mais Camus, peu au courant, se méprit à ce geste équivoque et au lieu de dire qu’il faut être Français, il répondit à l’ahurissement général qu’il fallait savoir « sa giografie ».
Le père Simon lui demanda s’il devenait fou ou s’il se fichait du monde, tandis que La Crique, navré d’être si mal compris, haussait imperceptiblement les épaules en tournant la tête.
Camus se ressaisit. Une lueur brilla en lui et il dit :
– Il faut être du pays !
– Quel pays ? hargna le maître, furieux d’une réponse aussi imprécise, de la Prusse ou de la Chine ?
– De la France ! reprit l’interpellé : être Français !
– Ah ! tout de même ! nous y sommes ! Et après ?
– Après ? et ses yeux imploraient La Crique.
Celui-ci saisit dans sa poche son couteau, l’ouvrit, fit semblant d’égorger Boulot, son voisin, et de le dévaliser, puis il tourna la tête de droite à gauche et de gauche à droite. Camus saisit qu’il ne fallait pas avoir tué ni volé ; il le proclama incontinent et les autres, par l’organe autorisé de La Crique, auquel ils mêlèrent leurs voix, généralisèrent la réponse en disant qu’il fallait jouir de ses droits civils. Cela n’allait fichtre pas si mal et Camus respirait. Pour la troisième condition, La Crique fut très expressif : il porta la main à son menton pour y caresser une absente barbiche, effila d’invisibles et longues moustaches, porta même ailleurs ses mains pour indiquer aussi la présence en cet endroit discret d’un système pileux particulier, puis, tel Panurge faisant quinaud l’Angloys qui arguoit par signe, il leva simultanément en l’air et deux fois de suite ses deux mains, tous doigts écartés, puis le seul pouce de la dextre, ce qui évidemment signifiait vingt et un. Puis il toussa en faisant han ! et Camus, victorieux, sortit la troisième condition :
– Avoir vingt et un ans. [c'est aujourd'hui dix-huit ans, note de PMV]
– À la quatrième ! maintenant, fit le père Simon, tel un patron de jeu de tourniquet, le soir de la fête patronale.
Les yeux de Camus fixèrent La Crique, puis le plafond, puis le tableau, puis de nouveau La Crique ; ses sourcils se froncèrent comme si sa volonté impuissante brassait les eaux de sa mémoire. La Crique, un cahier à la main, traçait de son index d’invisibles lettres sur la couverture. Qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Non, ça ne disait rien à Camus ; alors le souffleur fronça le nez, ouvrit la bouche en serrant les dents, la langue sur les lèvres, et une syllabe parvint aux oreilles du naufragé : – Iste ! Il ne pigeait pas davantage et tendait de plus en plus le cou du côté de La Crique, tant et tant que le père Simon, intrigué de cet air idiot que prenait l’interrogé, fixant obstinément le même point de la salle, eut l’idée saugrenue, bizarre et stupide de se retourner brusquement. Ce fut un demi-malheur, car il surprit la grimace de La Crique et l’interpréta fort mal, en déduisant que le garnement se livrait derrière son dos à une mimique simiesque dont le but était de faire rire les camarades aux dépens de leur maître. Aussi lui bombarda-t-il aussitôt cette phrase vengeresse :
– La Crique, vous me ferez pour demain matin le verbe « faire le singe » et vous aurez soin au futur et au conditionnel de mettre « je ne ferai plus » et « je ne ferais plus le singe » au lieu de « je ferai ». C’est compris ?
Il se trouva dans la salle un imbécile pour rire de la punition : Bacaillé, le boiteux, et cet acte stupide de mauvaise camaraderie eut pour conséquence immédiate de mettre en colère le maître d’école, lequel s’en prit violemment à Camus, qui risquait fort la retenue :
– Enfin vous ! allez-vous me dire la quatrième condition ?
La quatrième condition ne venait pas ! La Crique seul la connaissait.
– Foutu pour foutu, pensa-t-il ; il fallait au moins en sauver un, aussi avec un air plein de bonne volonté et fort innocent, comme s’il eût voulu faire oublier sa mauvaise action d’auparavant, répondit-il en lieu et place de son féal et très vite pour que l’instituteur ne pût lui imposer silence.
– Être inscrit sur la liste électorale de sa commune !
– Mais qui est-ce qui vous demande quelque chose ? Est-ce que je vous interroge, vous, enfin ? tonna le père Simon de plus en plus monté, tandis que son meilleur écolier prenait un petit air contrit et idiot qui jurait avec son ressentiment intérieur.
Ainsi s’acheva la leçon sans autre anicroche ;"


C'est pour rire.
Cordialement,
PMV


Re: Besoin d'aide
Envoyé par: MissLucie46 (Adresse IP conservée)
Date: sam. 15 janvier 2011 14:31:54

Bonjour, moi aussi je suis en 3ème...
Nous, nous a déjà fait des paragraphes argumentés...Est-ce que ton professeur vous a expliqué comment faire ?
D'abord fait une introduction, dans cette introduction tu dois te poser les questions suivantes et y répondre :
Qui ? / Quoi ? La citoyenneté, les citoyens
Quand ? Aujourd'hui
Où ? En France et dans le monde
Il s'agit de / d'... expliquer ce que représente la citoyenneté


Puis tu fais une phrases avec ces éléments (ce n'est qu'un exemple) :
Aujourd'hui, respecter les droits et devoirs du citoyen est très important que ce soit en France ou dans le reste du monde. Il s'agit d'expliquer ce que représente la citoyenneté, et le fait d'être citoyen.


Ensuite, pose toi les questions essentielles à aborder (ex : qu'est-ce qu'un citoyen? Comment le devient-on? Quels sont les droits et devoirs d'un citoyen français? ....) puis réponds y en faisant des paraghraphes (n'écris pas les questions)

Fini par une conclusion
et si tu peux par une autre problématique qu'y pourrait engendrer un autre paragraphe argumenté ( ex : Est-ce que les droits et devoirs d'un citoyen sont-ils toujours respectés dans le monde ? )


J'espère t'avoir aidé...


Lucie



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/01/11 14:34 par MissLucie46.




Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée