Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : 1ère Révisions BAC - Français  
Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: 6tronrais1 (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 16:27:11

Bonjour, j'ai un commentaire composé à faire sur un passage de L'Etranger d'Albert Camus.


Passage :


Il m'a d'abord dit qu'on me dépeignait comme
étant d'un caractère taciturne et renfermé et il a voulu savoir ce que
j'en pensais. J'ai répondu : « C'est que je n'ai jamais grand-chose à
dire. Alors je me tais. » Il a souri comme la première fois, a reconnu
que c'était la meilleure des raisons et a ajouté : « D'ailleurs, cela n'a
aucune importance. » Il s'est tu, m'a regardé et s'est redressé assez
brusquement pour me dire très vite : « Ce qui m'intéresse, c'est
vous. » Je n'ai pas bien compris ce qu'il entendait par là et je n'ai rien
répondu. « Il y a des choses, a-t-il ajouté, qui m'échappent dans votre
geste. Je suis sûr que vous allez m'aider à les comprendre. » J'ai dit
que tout était très simple. Il m'a pressé de lui retracer ma journée.
Je lui ai retracé ce que déjà je lui avais raconté : Raymond, la plage, le
bain, la querelle, encore la plage, la petite source, le soleil et les
cinq coups de revolver. À chaque phrase il disait : « Bien, bien. » Quand
je suis arrivé au corps étendu, il a approuvé en disant: « Bon. » Moi,
j'étais lasse de répéter ainsi la même histoire et il me semblait que je
n'avais jamais autant parlé.


Après un silence, il s'est levé et m'a dit qu'il voulait m'aider, que je
l'intéressais et qu'avec l'aide de Dieu, il ferait quelque chose pour moi.
Mais auparavant, il voulait me poser encore quelques questions. Sans
transition, il m'a demandé si j'aimais maman. J'ai dit : « Oui, comme
tout le monde » et le greffier, qui jusqu'ici tapait régulièrement sur sa
machine, a dû se tromper de touches, car il s'est embarrassé et a été
obligé de revenir en arrière.


Voilà, j'ai commencé par analyser le passage mais je n'ai pas trouvé énormément de choses à dire, du moins pas assez pour faire un plan. Ensuite, j'ai remarqué que le le juge est d'accord pour aider le protagoniste, qu'il l'intéressait, contrairement à l'avocat de celui-ci. J'ai aussi remarqué que le passage où le protagoniste raconte les faits, c'est passé assez vite, on ne donne aucun détails.
Je n'arrive pas à trouver un plan et encore moins à savoir ce que je vais mettre dedans...
Aidez moi ! Merci d'avance smiling smiley


Re: Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 17:31:43

Bonjour,


Allons, un petit effort. Il y a des tas de choses à dire. Je suppose que tu as étudié le livre entier ? Dans ce cas, il faudra utiliser le contexte pour éclairer le passage.


La première chose à faire est de situer l'extrait dans le livre, c'est-à-dire de résumer en quelques phrases les circonstances qui ont conduit jusqu'à cet interrogatoire. Ainsi, l'extrait commence par "Il". Mais le lecteur ignore que ce "il" est le juge d'instruction. Il faut le lui dire.


L'attitude du juge d'instruction : il est habile, rusé, je dirais "retors", il cherche à déstabiliser Meursault, il sourit et semble vouloir le mettre à l'aise "il a souri" "a reconnu que c'était la meilleure des raisons" "à chaque phrase il disait : bien, bien.", mais il le déstabilise par des attitudes et des propos brusques : "il s'est tu, m'a regardé et s'est redressé assez brusquement pour me dire très vite..." "il m'a pressé de lui retracer ma journée" "Sans transition, il m'a demandé si j'aimais maman..."


Mais le juge est également intrigué par ce personnage qu'il ne comprend pas et qui sans doute l'irrite un peu par son apathie et son indifférence (on verra plus loin que le juge est très croyant et qu'il attache une grande importance à la notion de repentir, ce dont Meursault est absolument incapable)


Le juge passe d'un sujet à l'autre, et essaye d'attirer Meursault sur un terrain qui n'a rien à voir avec l'affaire. Tu notes très justement "que le passage où le protagoniste (évite ce mot, dit plutôt Meursault) raconte les faits s'est passée assez vite et ne donne aucun détail". Mais il faut chercher à comprendre pourquoi. C'est que l'affaire en elle-même est passée au second plan. Ce n'est pas ce qui intéresse vraiment le juge. Ce qui l'intéresse, il le dit lui-même : "Ce qui m'intéresse, c'est vous". Meursault ne sera pas jugé et condamné pour ce qu'il a fait, mais d'abord pour ce qu'il est, un "étranger", quelqu'un qui est coupé de la communauté humaine parce qu'il n'a pas les réactions "normales" et conventionnelles qu'on attend des hommes dans des situations précises, comme manifester du chagrin et pleurer à l'enterrement de sa mère, par exemple.


C'est dommage que l'extrait s'arrête ici, car la suite est encore plus révélatrice : "Toujours sans logique apparente, le juge m'a alors demandé si j'avais tiré les cinq coups de revolver à la suite..." Ce "sans logique apparente" décrit tout l'interrogatoire de Meursault. Un piège dont il n'a pas conscience.


L'attitude de Meursault : il est naïf, il est sans méfiance, il ne comprend pas. En fait, il ne sait pas pourquoi il est là. Il essaye de répondre sincèrement aux questions, sans calcul, sans arrière-pensée, il ne cherche ni à se défendre ni à déjouer les pièges que lui tend le juge (d'ailleurs, il ne les voit pas). Il note de petits détails sans importance : "le greffier, qui jusqu'ici tapait régulièrement sur sa machine, a dû se tromper de touches, car il s'est embarrassé et a été obligé de revenir en arrière." Il est ailleurs, il est fatigué, lassé. Tu parles de "protagoniste", j'ai plutôt l'impression qu'il est un témoin de son propre interrogatoire, qu'il est extérieur à la scène, que ce qui se dit ne le concerne pas. Tu noteras qu'il ne livre quasiment aucune indication sur ce qu'il ressent, sur ses émotions ou ses sentiments. Tout se résume en : "il m'a dit", "j'ai dit", "il m'a demandé", "j'ai répondu"... Les seules notations intimes qu'il nous livre sont explicites : "Je n'ai pas bien compris ce qu'il entendait par là et je n'ai rien répondu" et "Moi, j'étais lassé de répéter ainsi la même histoire et il me semblait que je n'avais jamais autant parlé.". Je n'ai pas compris, j'étais fatigué, tout le tragique de Meursault est là. C'est le héros absurde, pris dans un engrenage qu'il ne comprend pas et qui le dépasse. On pourrait rapprocher ce thème du Procès de Joseph K. dans le roman de Kafka (à lire absolument).


Bon, maintenant, il reste à ordonner, à trier, à étudier, à approfondir, à faire un plan, à rédiger, bref, il reste à faire le travail.


Bon courage.


Cordialement,
PMV


Re: Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: 6tronrais1 (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 17:49:27

Merci, c'est super ! Tout ce que vous m'avez dit m'aide beaucoup smiling smiley


Re: Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 18:02:01

Tant mieux !


Il y a un point très important que j'ai oublié, c'est l'utilisation du passé composé. Le temps du récit est traditionnellement le passé simple. Pour les premières phrases, cela donnerait : "Il me dit d'abord qu'on me dépeignait comme étant d'un caractère taciturne et renfermé et il voulut savoir ce que j'en pensais. Je répondis : "C'est que je n'ai jamais grand-chose à dire. Alors je me tais". Il sourit comme la première fois, reconnut que c'était la meilleure des raisons, et ajouta : "D'ailleurs, cela n'a aucune importance". Il se tut, me regarda, et se redressa assez brusquement pour me dire très vite : "Ce qui m'intéresse, c'est vous"..."


Je ne sais pas si tu y es sensible, mais le texte au passé simple serait beaucoup plus vif qu'au passé composé. Si Camus utilise le passé composé, c'est justement qu'il veut éviter ce côté "vif" et trop littéraire, et qu'il veut donner à son texte l'aspect d'un témoignage dans le langage simple de la vie quotidienne. Nous parlons rarement au passé simple dans la vie de tous les jours. Nous disons : "I m'a dit, j'y ai répondu", plutôt que "il me dit, je répondis". Le passé composé donne de plus une idée de durée, donne un poids au temps, peut-être tout simplement parce qu'il utilise davantage de mots. L'interrogatoire au passé composé dure plus longtemps que l'interrogatoire au passé simple. Et il accentue le côté un peu simple et peu instruit de Meursault.


Cordialement,
PMV


Re: Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: 6tronrais1 (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 18:12:00

Merci, vraiment ! C'est gentil d'utiliser votre temps pour m'aider ! smiling smiley


Re: Commentaire composé L'Etranger de Camus
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mer. 29 décembre 2010 18:22:13

Mais qui te dit que c'est pour t'aider ? Égoïste comme je suis, ce n'est pas mon genre. Je fais ça uniquement pour moi, pour m'enrichir, pour réfléchir sur des textes, pour m'entraîner à rédiger, pour mettre à l'épreuve mes facultés d'analyse, pour entretenir mon cerveau, pour apprendre encore et toujours...


C'est pour rire !


Cordialement,
PMV




Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée