Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : CM1 - Autres sujets scolaires  
Ateliers philo
Envoyé par: Cidtheo (Adresse IP conservée)
Date: ven. 30 septembre 2011 20:26:29

Bonjour,


je recherche les réflexions ou les commentaires de philosophes qui pourraient étayer un débat sur la curiosité.


Pour faire émerger ces ateliers de réflexion, nous partons en classe (je suis professeur des écoles en ZEP pur un CM1) de contes et légendes antiques.


Le premier "atelier" a porté sur le mythe d'Orphée et d'Eurydice et sur un débat : "Doit-on toujours obéir ?" (avec les positionnements de Kant et de Rousseau sur l'obéissance).


Faute de temps et de connaissances suffisantes, j'aurais besoin d'aide pour m'aider à relancer une réflexion sur le proverbe : "la curiosité est un vilain défaut" qui a été introduit par la lecture du mythe de Pandore.


Si un professeur de philosophie ou un étudiant pouvait me donner quelques pistes, voire (ô bonheur suprême) me "préparer" une petite dispute entre 2 ou 3 philosophes (15-20 lignes suffisent), ce serait merveilleux.


Merci à tous


Re: Ateliers philo
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: ven. 30 septembre 2011 23:12:30

Bonjour,


Excusez-moi, mais je ne comprends pas très bien. Et votre message m'invite à m'interroger sur le rôle de la philosophie à l'école élémentaire (excellente initiative par ailleurs, mais qui ne devrait peut-être pas porter ce nom). S'agit-il de dispenser un "cours de philo" à des bambins qui sont incapables de l'entendre (déjà, en terminale, la grande majorité n'y comprend rien), ou de les laisser trouver seuls "leurs" vérités à travers un débat contradictoire ? Alors, laissons de côté Rousseau ou Kant, sauf à vouloir faire un machin "culturel" complètement inadapté et inutile, mais qui plaira aux parents (savez-vous qu'à 10 ans, il connaît déjà Kant, le chérubin...).


Sur le thème "la curiosité est un vilain défaut", il faut d'abord évidemment s'interroger sur ce qu'est la "curiosité". Mais on ne peut pas poser la question ainsi. La "curiosité" est un concept abstrait, et en CM1, on doit partir du concret pour l'expliquer. Qu'est-ce qu'une personne curieuse ? Que fait-elle ? Avez-vous été curieux ? Connaissez-vous des personnes curieuses ? Chacun donnera son exemple, chacun ira de sa petite histoire, depuis Machin qui fouille dans les cartables jusqu'à Truc qui monte sur la cuvette des WC pour regarder les filles par-dessus la cloison dans les cabinets. Et, de là, on conceptualisera la curiosité comme le "désir de voir, le désir de savoir". Et l'on pourra introduire une petite notion de vocabulaire, dont les élèves sont tragiquement dépourvus : si je dis : "La Tour Eiffel ou la statue de la Liberté sont des curiosités", qu'est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que ce sont des choses uniques, ou du moins rares, et qu'elles suscitent l'envie d'être vue. Mais il y a des choses rares et malsaines qui suscitent l'envie d'être vues : "A la bataille de Fontenoy, les petits garçons et les petites filles montaient sur les arbres d'alentour pour voir tuer du monde", racontait Voltaire. Lorsqu'il y a une bagarre dans la cour de l'école, pourquoi tout le monde se presse-t-il autour des protagonistes ? Pourquoi les gens s'arrêtent-ils dans la rue pour voir deux automobilistes sortis de leur voiture en train de s'insulter ? Pourquoi cette curiosité ? Qu'espèrent-ils ? Qu'attendent-ils, au juste ? Pourquoi les gens s'agglutinent-ils dans la rue pour regarder un cycliste ensanglanté victime d'un accident et couché sur le sol ?


Viendra logiquement (on peut l'espérer, mais les gamins sont rarement logiques) la question morale : Est-ce bien ou mal, d'être curieux ? Si je fouille dans le cartable de mon copain Machin, sans qu'il le sache, pour découvrir des documents qui me renseigneraient sur ses petits secrets, le nom ses amoureuses, ses problèmes de famille, je "viole" sa vie privée. C'est mal, en tout cas je n'aimerais pas qu'on me le fasse. Ceci devrait amener d'autres questions : mes parents ont-ils le droit de le faire ? (au fait, j'appartiens à qui ? est-ce que j'appartiens à quelqu'un ?) Le maître a-t-il le droit de le faire ? Ai-je droit à une part de secret, une part de mystère rien qu'à moi, que personne n'a le droit de forcer ? Oui, mais même si c'est pour mon bien ? (est-ce que je sais ce qu'est "mon bien" ?)


Mais si je suis curieux pour des sujets qui ne portent atteinte à personne, est-ce mal ? Des savants ont été intrigués par des phénomènes qu'ils ne comprenaient pas et qu'ils ont cherché à percer. Newton s'est demandé pourquoi la pomme qui se détachait de l'arbre tombait par terre au lieu de monter vers le ciel. Des tas de gens voyaient chaque jour des pommes tomber des arbres et ne se posaient jamais la question, ils n'étaient pas curieux. Newton l'était, c'est grâce à sa curiosité qu'on a découvert le phénomène de la gravitation universelle. Mais n'y a-t-il pas un risque à être trop curieux ? Des collégiens se tuent en voulant fabriquer une bombe selon une recette trouvée sur Internet... Pas assez "philosophique" ? Icare s'est brûlé les ailes en voulant voir le soleil de trop près...


Voilà, à mon humble avis, l'objet de la philosophie à l'école élémentaire : laisser les gamins s'exprimer et trouver eux-mêmes les bonnes questions, le rôle du meneur de jeu étant d'avoir soin de dépasser les petites histoires personnelles et les anecdotes, non pour les éluder, mais pour les conceptualiser. Et Kant, Spinoza, Schopenhauer ou Rousseau n'ont pas grand chose à faire ici. Si les élèves arrivent à comprendre qu'il y a des cas où la curiosité est une mauvaise chose et d'autres où elle est hautement bénéfique, ils auront tout seuls retrouvé l'impératif catégorique de Kant : "Agis de façon telle que tu traites l'humanité, aussi bien dans ta personne que dans tout autre, toujours en même temps comme fin, et jamais simplement comme moyen" sans qu'il soit besoin de leur farcir le crâne de connaissances livresques qu'ils oublieront dès la sonnerie.


Mais bon, ce n'est qu'un avis, étayé tout de même sur l'expérience.


Cordialement,
PMV


Re: Ateliers philo
Envoyé par: louna1309 (Adresse IP conservée)
Date: mar. 12 avril 2016 08:51:16

Bonjour, je vous donne seulement les références d'un livre que j'ai moi-même et que je trouve très intéressant pour amener des pistes de réflexion aux enfants sur divers sujets philosophiques. Cela peut être une manière de les initier à la philosophie sans que ce soit trop scolaire car cette discipline peut paraître trop abstraite pour les enfants et donc incompréhensible.


Les philo-fables pour vivre ensemble, Michel Piquemal, Editions Albin Michel


L'ouvrage réunit 52 histoires courtes adaptées de récits et traditions du monde entier comme des contes africains ou chinois, des mythes antiques ou certaines fables de La Fontaine.
Chaque histoire est introduite par les notions-clés qu’elle aborde et est suivie d’un commentaire interrogatif, « dans l’atelier du philosophe ». Le jeune lecteur est amené à réfléchir sur la vie en société, l’entraide, le respect, le racisme, le langage, le devoir… et à questionner ses propres certitudes et comportements.




Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée