Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : Terminale Révisions BAC - Philosophie  
Aller à la Page: 12Suivant
Page courante: 1 parmi 2
Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 18:22:31

Salut ,
Je suis en terminal S et pour la semaine prochaine j'ai une dissertation sur le thème suivant :"comment peut-on devenir libre?".
Après de nombreux jours de réflexion je reste bloqué , j'aimerais de l'aide. Cependant cela est ma premiere dissertation.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 18:33:09

Bonjour,


"Après de nombreux jours de réflexion", tu n'as toujours pas une seule idée sur le sujet ? Au fait, est-ce que tu te considères comme libre ? Et pourquoi ?


Cordialement,
PMV


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 18:42:13

Si j'ai des idées mais je pense que c'est des idées hors sujet.
Pour moi être libre , c'est un sentiment que nous éprouvons lorsque nous pensons que nos choix ne sont pas influencés par des causes extérieur.
Être libre est souvent synonyme de "je fais ce que je veux" mais je pense que cela est en partie vraie dans le cadre ou nos choix sont ce que nous voulons et non pas ce que les autres veulent.
L'autorité joue beaucoup sur notre liberté , c'est sur ceux que je suis particulièrement pencher. Je pense que l'homme pour devenir libre doit s'affranchir de cette autorité (nature, civilisation, homme lui même autoritaire).


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 18:46:07

Pour s'affranchir de l'autorité , l'homme doit tout d'abord assumer sa liberté et ses actes mais surtout la volonté de se battre pour être libre. Mon problème est que je n'arrive pas a formuler un plan puisque je n'arrive pas à organiser mes idées .


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 18:56:23

Tu ne réponds pas à ma question : Est-ce que tu te considères comme libre ? Et pourquoi ?


Le sujet implique tout de même que nous ne sommes pas libres, et qu'on doit entreprendre une démarche pour le devenir... Pour les philosophes existentialistes (Sartre notamment), nous sommes toujours et tout le temps absolument libres. C'est même une malédiction, une angoisse perpétuelle : on a toujours la possibilité de choisir : "L'homme est condamné à être libre". Tu dis que pour devenir libre, on doit s'affranchir de l'autorité ? Mais n'es-tu pas parfaitement libre de t'en affranchir à tout moment ? N'es-tu pas libre de rendre une copie blanche, ou couvertes de petits dessins, ou de ne rien rendre du tout (à toi de voir, ce n'est pas un conseil). N'es-tu pas libre de tout plaquer, de claquer la porte du bahut, de partir à l'aventure sur les routes ? Et si tout va mal, si tu es au bord du gouffre, n'as-tu pas, en dernier ressort, l'ultime liberté de mettre fin à tes jours ?


Au fait, de quelle liberté parle-t-on ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 19:05:57

Jr suis divinisé entre le oui je suis libre et le non. En effet , je suis libre, je peux faire ce que je veux mais ce que je fais et le plus souvent le comportement est influencé par la société dans laquelle nous vivons. Et je pense qu'il faut parler d'une liberté individuelle


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 19:25:16

Allons bon ! Si tu es "divinisé", ne t'inquiète pas, tu es parfaitement libre. C'est pour rire.


Lorsque tu écris : "ce que je fais est le plus souvent le comportement influencé par la société dans laquelle nous vivons", cette attitude s'appelle le conformisme. Mais après tout, le conformisme peut être une manière de vivre apaisée avec les autres. Le non-conformiste va heurter la société, se démarquer, se faire remarquer. Si tous les moutons du troupeau sont blancs, on va évidemment regarder tout particulièrement celui qui est noir. Tu formules déjà une réponse à la question posée. As-tu l'impression d'être un mouton ? Et n'y a-t-il pas un danger, un risque, à affirmer sa différence, à être le mouton noir ? Mais la liberté peut avoir des conséquences dangereuse, après tout...


Allez, une idée pour étoffer ta réflexion : On peut définit la liberté comme la "faculté de faire des choix". C'est le "libre-arbitre" de Descartes. Mais pour exercer cette faculté, encore faut-il "savoir", "connaître". Lorsqu'on est perdu quelque part et qu'on arrive à un carrefour d'où partent plusieurs routes, mais qu'on ignore absolument où chacune de ces routes conduit, on en choisit une au hasard. C'est le degré le plus bas de la liberté, selon Descartes, ce qu'il appelle la "liberté d'indifférence". Comme on ignore ce qui est bien ou mal, ce qui est bon ou mauvais, on choisit au pif, en se fiant à son intuition. Est-ce vraiment la liberté ?


Voilà déjà une réponse possible à la question : Comment devenir libre ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 19:32:35

Que veux-tu dire par "savoir" "connaître"?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 19:54:57

Savoir, connaître, c'est l'histoire de ma route qui mène on ne sait pas où. Si je considère ma définition : la liberté c'est la faculté de faire des choix, il est évident que je ne serai libre que si je connais exactement les conséquences de mes choix. Sinon, ce ne sera pas la liberté, ce sera un choix au hasard. Tiens, concrètement, pour coller à l'actualité : les citoyens vont être appelés dans quelques mois à élire un président de la République. Ils seront libres de choisir l'un ou l'autre parmi la brochette de candidats qui vont se présenter. Mais l'électeur qui ignorera tout des programmes de ces candidats, qui votera au hasard, ou en ne s'attachant qu'à la couleur de la cravate ou des chaussettes, sera-t-il vraiment libre dans son vote ? Sera-t-il aussi libre que celui qui a lu les programmes, qui les a étudiés, qui les a comparés, et qui a jugé lequel lui semblait le meilleur ? La liberté sous-entend la responsabilité. Je suis libre de faire le bien ou le mal. Mais si je ne sais pas où est le bien et où est le mal, je ne suis plus libre, et je ne suis plus responsable. L'assassin qui sait qu'il a tué est condamné par le juge. Il a agi en pleine connaissance de cause, il a suivi son libre-arbitre. Il est responsable de son crime. Mais celui qui a tué sous l'effet d'une maladie mentale, ou d'une "pulsion" irrépressible, comme on entend souvent, n'est pas condamnable, car son libre-arbitre était altéré, il agissait sous l'effet d'une contrainte extérieure, il n'était pas libre, donc pas responsable.


Bon, il faudrait commencer une introduction, et souligner que l'énoncé du sujet, dans la mesure où il nous demande comment on peut devenir libre, implique que nous ne le sommes pas. Mais de quelle liberté parle-t-on ? Car il y a plusieurs formes de liberté. Je suis un être physique, j'ai un corps, et je me heurte aux lois de la nature, que je ne pourrai jamais remettre en question. Si j'ai envie de passer à travers un mur, ou de voler comme un oiseau, je vais me casser le nez ou la figure. La loi de la pesanteur est dure, mais c'est la loi. Je suis un être social, je vis en société, et dans ce cadre, ma liberté s'arrête où commence celle des autres. Si j'outrepasse ces limites, si je porte atteinte à la liberté d'autrui, les autres, la police, la loi me rappelleront à l'ordre pour m'expliquer qu'il y a des bornes à ne pas dépasser. Mais je suis également un être moral, qui a une conscience, et qui doit choisir constamment entre le bien et le mal. C'est évidemment de cette liberté dont il est question ici.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 20:09:13

Je ne comprend pas exactement ta réflexion pour l'intro. Pour devenir libre , je comprend pas pourquoi tu dis qu'on ne l'est pas alors qu'il faut montrer qu'on peut le devenir


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 20:14:03

Ben oui, si on peut le "devenir", c'est qu'on ne l'est pas au départ, non ? On ne demande pas à un milliardaire comment il pourrait devenir riche, il l'est déjà. En revanche, on pourra me poser la question, je suis loin d'être milliardaire. L'ennui, c'est que je n'ai pas la réponse. Ce que je dis, c'est que le sujet tel qu'il est posé implique qu'on n'est pas libre au départ, puisqu'on nous demande comment le devenir, quelle est la démarche qui nous permettra de l'être.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 20:19:15

Est-ce que je pourrais te montrer mon intro quand je l'aurais rédigé?
As-tu un conseil pour la rédaction de la problématique?
Sns indiscrétion, es-tu prof?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 20:37:27

Bien sûr, tu pourras me montrer ton intro. Pour la problématique, il faut réfléchir un peu :


Pars toujours de ce qui semble le plus simple. La question appelle pour commencer une réponse simple. Si je demande à un prisonnier : Comment peux-tu devenir libre ? il répondra : En m'évadant de ma prison. Si je demande à un esclave : Comment peux-tu devenir libre ? il répondra : En brisant mes chaînes.


L'élève qui rédige ce devoir de philosophie n'est ni un prisonnier, ni un esclave (quoique... c'est pour rire). Mais l'énoncé sous-entend qu'il n'est pas libre, puisqu'on lui demande comment il pourrait le devenir. La question est donc : en quoi consiste sa prison mentale, quelles sont les chaînes qui l'entravent, non pas des chaînes physiques, en métal, mais des chaînes intellectuelles, par exemple ce que tu désignes comme le conformisme, l'opinion des autres, le regard des autres, tout ce qui "aliène" et fait qu'on n'agit pas vraiment librement.


Une problématique qui me vient à l'esprit, c'est : La liberté est-elle un état naturel (un état inné) ou un apprentissage ? Est-ce qu'on est libre en naissant, ou est-ce qu'on apprend à être libre ?


Quant à mon boulot, je ne suis plus prof, mais je l'ai été. Aujourd'hui, je suis à la retraite, ce qui me laisse le temps de tapoter sur Internet...


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 20:52:04

Je trouve ca sympas de continuer à aider les petites terminales qui galère avec leur dissertation durant votre temps libre.
Sa"prison moral" peut-il inclure la volonté de l'homme à être libre?
Une problématique du genre:"comment l'homme peut-il s'affranchir des contraintes morales pour devenir libre?"


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 21:10:28

Aïe ! S'affranchir des contraintes morales, ça peut mener loin... Dans quelle mesure peut-on considérer que le monstre est libre, j'appelle monstre celui qui n'a aucune contrainte morale, qui assassine, torture, viole selon son bon plaisir ? Peut-être plutôt "s'affranchir des aliénations" ?


Ne cherche pas à faire des phrases "profondes", des phrases "qui font bien", écris simplement, et n'utilise pas de mots dont tu n'es pas très sûr du sens.


Il faut poser la question : Qu'est-ce qui aliène ma liberté ? Qu'est-ce qui m'empêche d'être libre ?


- Les contraintes physiques : Elles sont là, ce sont les lois de la nature, on n'y peut rien. Je peux faire ce que je veux, je ne changerai pas la loi de la pesanteur et je n'arrêterai pas le temps qui passe inexorablement.
- Les contraintes sociales, la loi, les convenances : je peux m'en affranchir, mais je cours le risque d'être mis hors de la société, emprisonné, d'être rejeté, d'être banni, considéré comme un pestiféré ou tourné en ridicule. Voir les philosophes "cyniques" de l'Antiquité, dont Diogène de Sinope, qui vivait nu dans un tonneau, qui se masturbait publiquement sur les places publiques et y promenait un goulot de bouteille attaché par une ficelle. Il était parfaitement libre.
- "Les aliénations". Je mets ici tout ce qui influence nos comportements et fait que nous ne sommes pas tout à fait libres : la publicité, la mode, les médias, le conformisme, l'opinion du plus grand nombre, les addictions, les autres, etc. Il est, sinon facile, au moins possible de s'en affranchir, par la réflexion, par la connaissance, par la volonté, par la force de caractère. Je n'ai jamais eu de smartphone, je ne suis pas abonné Fesse-bouc, je ne regarde jamais la télé, je me fiche éperdument de l'opinion de mes voisins, c'est déjà un grand pas vers la liberté. Reste à me débarrasser du tabac, et j'aurai fait un plus grand pas encore.
- La mort. C'est l'ultime limitation à ma liberté. Je n'aurai pas le temps de finir mon ouvrage. Suivons l'avis de Montaigne, apprivoisons chaque jour la mort : "Il est incertain où la mort nous attende, attendons-la partout. La préméditation de la mort est préméditation de la liberté. Qui a appris à mourir, il a désappris à servir." (Essais).


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 21:18:38

Pour le plan , as-tu un conseil particulier à appliquer ?
Les contraintes physiques et sociales faut-il y énoncé dans l'introduction ? Ou bien énoncé cette idée dans le plan ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 21:27:35

Cesse de t'interroger et fonce ! Il arrive un moment où il faut mettre les mains dans le cambouis et se colleter avec les mots. Rédige une ébauche d'introduction, tant pis si elle est mal fichue (ou plutôt tant mieux. Elle n'en sera que plus intéressante à corriger et plus facile à améliorer). Et pour le plan, on verra ensuite.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 21:38:13

Je vais me lancer dans la rédaction de l'intro mais si je n'ai pas trop d'inspiration


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:01:36

L'inspiration n'a rien à voir là-dedans, laisse-la aux poètes. Il suffit d'avoir les idées claires et de savoir ce qu'on va dire. Une dissertation de philo ne relève pas de l'inspiration, mais de la rigueur intellectuelle. Pense que le jour du bac, tu seras seule devant la feuille blanche, avec un sujet peut-être plus difficile que celui-là. Si tu attends l'inspiration en suçotant le bout de ton stylo, elle risque de ne jamais passer par-là...


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:04:49

Enfaite je ne sais pas où je vais mener mon intro ni par quoi commencer par la reference
Et une citation est un exemple ou une référence ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:13:18

Une citation, c'est une référence. On doit la mettre entre guillemets, ne pas la modifier, et indiquer au moins le nom de son auteur.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:15:08

Peut-on mettre une citation pour défendre une idée ? Je demande pour être bien sur


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:17:47

Bien sûr, on peut mettre toutes les citations qu'on veut, pourvu qu'elles ne soient pas hors sujet.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:31:38

Si ca ne te dérange pas , est ce que je peux mettre mon intro demain pour avoir ton avis ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 22:49:30

Bien sûr. Pas de problème. À demain


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: mar. 1 novembre 2016 13:10:26

Voici mon intro :
On considère d'ordinaire que la liberté est confondue avec la capacité de faire tout ce qu'il nous tient à coeur,sans en être empêché par qui que ce soit.En effet,la liberté de l'homme est déterminé par son milieu social,son âge et l'époque dans lequel il vit.Tout ce qui détermine un être libre est identifié dans des causes exterieurs:un cadre où vie l'homme.La liberté est aussi influencé par des causes exterieurs.Il ne suffit pas seulement de se sentir libre pour l'être vraiment mais tout est une question de prise de conscience des limites de sa liberté à connaitre comme le dit Spinoza "Les hommes se croient libre parce qu'ils sont conscients de leurs actions et ignorants des causes par quoi elles sont déterminées".Mais si l'homme doit connaître les limites à ne pas franchir afin d'exercer sa liberté , quelle liberté doit-il acquérir pour le devenir?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: mar. 1 novembre 2016 13:20:06

Suite: Néanmoins il existe plusieurs sortes de liberté que nous pouvons obtenir.Effectivement,l'humain est un être physique possédant un corps qui se heurt aux lois de la nature.Les lois et forces physiques ne peut être contrebalancer et remises en questions.Si l'homme à envie de voler comme un oiseau,la loi de pesanteur ne va pas épargner l'individu à la chute brutale.Pourtant l'homme présente un état social.La vie en société et la présence d'un cadre de vie imposée limite la liberté de chacun puisque lorsque la liberté de certains s'arrêtent celles d'autres personnes commencent.Si on outrepasse ses limites et si on porte atteinte à la liberté d'autrui alors la loi rappelera l'individu à l'ordre pour expliquer les bornes à ne pas franchir. Toutefois ,L'homme est également un être moral qui doit choisir continuellement entre le bien et le mal puisqu'il possède une conscience.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mar. 1 novembre 2016 17:14:55

Bonjour,


Ton introduction a au moins un grand mérite, celui d'exister, noir sur blanc et (parce que j'ai vérifié) de ne pas être un patchwork de phrases copiées/collées sur Internet.


Je lui ferais plusieurs reproches : Elle ne répond pas à la problématique posée dans le sujet : Elle est trop longue : Elle n'est pas claire : Elle ne donne pas envie de lire la suite.


Une introduction, c'est le moment où tu dis à ton lecteur : "Voilà de quoi je vais vous parler, et voilà comment je vais vous en parler". Ici, lorsque j'ai fini de lire l'introduction, je ne sais toujours pas de quoi tu vas parler, ni quel est le vrai sujet de la dissertation. J'ai vu que tu étais en Terminale S, donc scientifique, ce qui est un atout en philosophie. Rien n'est plus précieux que la capacité à poser un problème de manière logique et rationnelle, comme on pose un raisonnement de géométrie ou de mathématiques.


Je reprends phrase à phrase :


On considère d'ordinaire que la liberté est confondue avec la capacité de faire tout ce qu'il nous tient à coeur,sans en être empêché par qui que ce soit. Jusque-là, ça va. Je comprends très bien. On pourrait l'écrire de façon plus courte, plus élégante : "On considère d'ordinaire que la liberté consiste à faire tout ce qui nous tient à cœur, sans en être empêché par qui que ce soit." Et si l'on veut condenser encore : "On considère d'ordinaire que la liberté est synonyme d'absence de contraintes." Au fond, ça veut dire la même chose.


Mais la suite ne colle pas. D'une part, je ne la comprends pas très bien, d'autre part, j'ai du mal à la relier avec ce qui précède. J'ai l'impression que tu utilises les "connecteurs logiques", les conjonctions ou les locutions adverbiales ("en effet", "toutefois", "or", "néanmoins", "parce que", etc.) un peu au hasard, au petit bonheur la chance. Lorsque tu écris : "En effet", cela signifie pour le lecteur que tu vas donner une preuve de ce que tu viens d'avancer, ou en tout cas un très sérieux argument. Remplace "en effet", par "la preuve, c'est que", et tu verras qu'il y a quelque chose d'incohérent dans ton raisonnement :
1) Certains pensent que la liberté, c'est de faire tout ce qu'on veut.
2) En effet, (la preuve, c'est que) la liberté de l'homme est déterminée par son milieu social, son âge et son époque.


Ça ne prouve pas grand-chose, tu ne trouves pas ? C'est aussi absurde que : "La somme des angles d'un triangle est égale à 180°. En effet, la ligne droite est le chemin le plus court d'un point à un autre."


Je reprends : En effet, la liberté de l'homme est déterminé par son milieu social, son âge et l'époque dans laquelle il vit. Là, j'ai du mal à suivre. Que veux-tu dire ? Que le riche est plus libre que le pauvre ? Que le vieux est plus libre que le jeune ? Que l'homme du XXIe siècle est plus libre que celui du XVIIe ? (ou le contraire) Ou bien que certains n'ont pas la même conception de la liberté que les autres, en fonction de leur milieu social, de leur âge, etc. ?


Tout ce qui détermine un être libre est identifié dans des causes extérieures : un cadre où vit l'homme. La liberté est aussi influencée par des causes extérieures. Là, je ne comprends pas du tout, ce n'est vraiment pas clair. Et si le lecteur ne te comprend pas, ne pense pas forcément que c'est un imbécile (même si parfois, c'en est un), mais plutôt que tu t'es mal exprimée.


Il ne suffit pas seulement de se sentir libre pour l'être vraiment... Ici, ça va, tu t'exprimes simplement, clairement, je comprends.


mais tout est une question de prise de conscience des limites de sa liberté... Ici, je crois - à peu près - comprendre ce que tu veux dire, mais c'est mal dit. L'idée serait sans doute qu'on se croit libre, qu'on se croit maîtres de ses actions, mais qu'on ne l'est pas vraiment parce qu'on obéit à des influences, des motivations, des causes inconscientes, ou en tout cas qu'on ignore. On pourrait réécrire les deux propositions d'une manière plus claire et plus concise : Il ne suffit pas de se sentir libre pour l'être vraiment. Avons-nous conscience des influences, des motivations, des causes souvent obscures qui motivent parfois nos actions ?


La citation de Spinoza est bienvenue, bien choisie, elle colle bien au sujet, mais tu la commentes curieusement, on a l'impression que tu l'as mal comprise. Spinoza dit : "on se croit libre de nos actions, mais il y a des motivations, des causes qui nous échappent". La conséquence logique, c'est : nous ne sommes pas complètement libre, ce n'est qu'une illusion. Pour le devenir, il faudrait prendre conscience de toutes les causes qui motivent nos actions. À aucun moment Spinoza ne parle des "limites à ne pas franchir afin d'exercer sa liberté", on ne voit pas ce qu'elles viennent faire là.


Quant à la suite, c'est beaucoup trop long. Tu ne peux pas tout développer dans l'introduction, sinon tu n'auras plus rien à dire par la suite, sauf à répéter ce que tu as déjà dit, et à donner l'impression que tu tires à la ligne et que tu remplis du papier.


Pour résumer, une bonne introduction, c'est :


- Facultatif : une citation pour introduire le sujet. On peut choisir une formule "choc", qui intrigue, qui surprenne, qui choque, même, pourquoi pas, en tout cas, qui "accroche" le correcteur, qui lui donne envie de lire la suite. Si on n'en a pas, ce n'est pas grave.


- La définition des termes utilisés. Ici, il faudra donner une (ou plusieurs) définitions de "liberté", mais également s'intéresser au verbe "devenir", car en y regardant bien, c'est cette notion de "devenir" qui est au cœur de la problématique, autant que celle de "liberté".


- La problématique proprement dite, c'est-à-dire la réponse à la question "C'est quoi, le problème ?". Et tu n'as pas bien vu le fond du problème posé par la question : "Comment devenir libre ?" Cette question peut-être reformulée ainsi : "Vous n'êtes pas libre (sinon on ne vous demanderait pas comment le devenir). Qu'est-ce qui vous empêche de le devenir ? Quelles sont les chaînes, physiques ou mentales que vous devez rompre pour accéder à la liberté ?" Qu'importe la façon dont on le présente, c'est une partie de la problématique qu'on doit trouver dans l'introduction. La suite logique de la réflexion étant : "Mais qui vous dit que je ne suis pas libre ? Et qu'est-ce que la liberté ? Est-ce un principe que j'ai reçu à ma naissance, une caractéristique innée qui sera mienne tout au long de ma vie, ou est-ce un idéal à conquérir, que je ne pourrai atteindre, ou approcher, que par l'action sur le monde et sur moi-même ?".


Enfin, il est de tradition de détailler le plan qu'on se propose de suivre.


Comme ce n'est pas tout de donner des conseils, je suis en train de rédiger une introduction qui réponde à ces critères, mais je te la communiquerai plus tard, quand tu auras réécrit la tienne. Laisse tomber tout ce que tu as écrit dans la deuxième partie, ou synthétise-le en une phrase ou deux. C'est beaucoup trop long, ça alourdit et ça obscurcit l'introduction. Ça a plutôt sa place dans une partie du développement.


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: cloe-cloe (Adresse IP conservée)
Date: mar. 1 novembre 2016 17:39:57

Si je garde la citation , doivent mettre qu'il par d'illusion ?


Re: Comment devenir libre ?
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: mar. 1 novembre 2016 17:59:19

Je ne comprends pas ce que tu as écrit...


Aller à la Page: 12Suivant
Page courante: 1 parmi 2


Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée