Se souvenir de mon pseudo Mot de passe oublié ? | Aide
ESPACE REVISION BAC 2015

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2015, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

Réussir son TPE

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Sujets probables bac 2012

Résultats du bac 2012

ESPACE REVISION BREVET 2015

Si tu es en 3ème, tu trouveras dans cet espace tout pour réviser ton BREVET : les annales, cours, exercices, quiz, conseils et informations pratiques.

 Les forums d'aide aux devoirs intellego


  Besoin d'aide ? Envie d'aider ?


      1 -> Identifiez-vous sur le forum
      2 -> Choisissez votre forum
      3 -> Participez à une discussion
      ou
      Posez votre question
      en cliquant sur une "nouvelle discussion"

 CHARTE FORUM INTELLEGO

Pas de langage SMS.

Politesse et remerciements.

Effort sur l'orthographe.

Pas de devoir à ta place.

Rappel pour les mineurs : 
ne donne jamais des informations personnelles


Vous êtes dans le forum : Terminale Révisions BAC - Philosophie  
Explication de texte philosophie
Envoyé par: Charlotte4875 (Adresse IP conservée)
Date: dim. 30 octobre 2016 16:16:39

Bonjour à tous, je rencontre actuellement de gros problèmes de compréhension avec un texte d'Adorno sur lequel je dois établir une explication de texte. Je ne recherche en aucun cas un corrigé mais si l'on pouvait m'aider, ce serait génial. Je vous mets ci-joint le texte. J'ai déjà émis quelques idées :
Texte se concentre essentiellement sur l’insomnie, sur le temps et sa subjectivité, son ressenti.
 --> Insomnie du sommeil = terreur
 --> Temps vu par un condamné, un insomniaque = une seule durée, le temps qu’il subissait avant (réunissant dans l’instant présent le passé et l’avenir) n’est plus. Il se retrouve face au néant, et ne vit qu’un seul instant. L’homme ainsi ne se temporalise plus (ne se tourne plus vers l’avenir ou le passé) mais vit dans un instant qui semble douloureux et terrifiant.
 -->Naitre pour mourir, être humain dans l’attente, dans l’angoisse de l’approche de la mort.
Merci beaucoup !


Re: Explication de texte philosophie
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: dim. 30 octobre 2016 21:13:39

Bonjour,


Je ne vois pas où est le texte... C'est difficile de t'aider...


Re: Explication de texte philosophie
Envoyé par: Charlotte4875 (Adresse IP conservée)
Date: dim. 30 octobre 2016 23:29:27

Je réeassaye, en pièce jointe.


Pièces jointes: texte philo.png (566.7kB)  
Re: Explication de texte philosophie
Envoyé par: PMV (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 14:20:51

Bonjour,


Un bien beau texte, plutôt sombre... Je ne fais pas le même découpage que toi (ce qui ne veut pas dire que j'ai raison.) Je vois plutôt une 1ère partie depuis le début jusqu'à "inexorables, inutiles". Une deuxième partie qui irait de : "Mais ce que dévoile" jusqu'à "la vie cosmique", et enfin une troisième qui irait de : "Aujourd'hui" jusqu'à la fin.


Tu as raison, le texte évoque le temps dans sa dimension subjective, psychologique (c'est d'ailleurs implicite dès le sous-titre : "Un petit quart d'heure". Un quart d'heure objectif n'est ni petit ni grand, il dure exactement quinze minutes, un "petit" quart d'heure est forcément subjectif), mais aussi l'angoisse existentielle de l'homme devant sa propre fin. C'est donc un texte à deux dimensions : une réflexion philosophique "classique" sur la nature du temps, sur son essence, telle qu'on la trouve chez Kant, Bergson, Bachelard, ect. et une dimension morale, voire politique, particulièrement dans la dernière partie. On ne comprend pas bien le côté profondément pessimiste du texte si on ne le replace pas dans son contexte historique. Musicien et professeur, Adorno (fils d'un commerçant juif) est persécuté en Allemagne, ses œuvres sont interdites et il ne peut plus enseigner. Comme tant d'autres, il émigre, d'abord en Angleterre, puis aux États-Unis où il prend la nationalité américaine. Les Minima Moralia (Réflexions sur la vie mutilées) sont écrites entre 1944 et 1947, et y apparaît constamment en filigrane le spectre du nazisme, de l'antisémitisme et de la Shoah. C'est ce contexte qui éclaire les phrases : "La perspective d'une mort violente et de la torture, présente à l'esprit de chacun, se prolonge dans l'angoisse de savoir ses jours comptés (...)" "Vieillir est devenu pour ainsi dire un privilège injuste qu'il faut gagner sur la moyenne générale."


Par ailleurs, toujours dans les Minima Moralia, Adorno écrit : "L’idée qu’après cette guerre la vie pourrait continuer « normalement » ou même qu’il pourrait y avoir une reconstruction de la civilisation (Kultur) … est une idée stupide. Des millions de Juifs ont été massacrés, et on voudrait que ce ne soit qu’un intermède et non pas la catastrophe en soi. Qu’est-ce que cette civilisation attend de plus ?"


On est donc devant une impasse, un "no futur", une constatation profondément désespérée. Aujourd'hui, vieillir n'est pas devenu un "privilège injuste". À l'heure où les progrès de la médecine et de l'hygiène de vie ont accru considérablement les espérances de vie - au moins dans les pays occidentaux - vieillir est presque devenu une norme, sinon un dû.


Évite "insomnie du sommeil", ça fait pléonasme, ou tautologie.


Je reprends ton texte : "Temps vu par un condamné, un insomniaque = une seule durée, le temps qu’il subissait avant (réunissant dans l’instant présent le passé et l’avenir) n’est plus. Il se retrouve face au néant, et ne vit qu’un seul instant. L’homme ainsi ne se temporalise plus (ne se tourne plus vers l’avenir ou le passé) mais vit dans un instant qui semble douloureux et terrifiant."


Je ne comprends pas bien "une seule durée", mais tu pressens l'essentiel, la différence entre le temps qu'il "subissait" (? le mot n'est pas très bien choisi) avant (ce qu'Adorno appelle le "temps accompli"), un temps cohérent, fluide, en mouvement, et le temps de l'insomniaque, du condamné à mort. Mais ce qui rend ce dernier temps insupportable, ce n'est pas qu'il est circonscrit dans "un instant", mais plutôt dans une suite d'instants qui se succèdent sans cohérence.


Adorno oppose deux perceptions du temps : le temps de l'insomnie, un temps "vide", "stérile", "inutile", et j'aurais envie de dire : un temps déstructuré. On pourrait reprendre l'image de Bergson, le temps - de l'insomniaque, du condamné - perçu comme une série de photographies vues les unes à la suite des autres, une perception saccadée, une suite de clichés ("de terreurs intolérables") qui se juxtaposent les uns aux autres sans cohérence et sans signification, ou le temps perçu comme un film, comme une durée structurée fluidifiée par "la puissance du vécu".


Quant à la dernière partie, c'est une réflexion sur un thème vieux comme le monde. On y trouve l'angoisse de Pascal : "Le silence de ces espaces infinis m'effraie", et une pensée célèbre du même : "Car enfin qu'est-ce que l'homme dans la nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout. Infiniment éloigné de comprendre les extrêmes, la fin des choses et leur principe sont pour lui invinciblement cachés dans un secret impénétrable, également incapable de voir le néant d'où il est tiré, et l'infini où il est englouti." Et l'on pourrait citer la phrase de Tolstoï : " Si seulement un homme a appris à penser, peu importe à quoi il pense, il pense toujours au fond à sa propre mort. Tous les philosophes ont été ainsi. Et quelle vérité peut-il y avoir, s'il y a la mort ?" (Gorki - Souvenirs sur Tolstoï).


Bon courage
Cordialement,
PMV


Re: Explication de texte philosophie
Envoyé par: Charlotte4875 (Adresse IP conservée)
Date: lun. 31 octobre 2016 16:17:40

D'accord, je comprends mieux la dimension du texte, et sa signification. Merci beaucoup !




Si vous souhaitez répondre ou initier une discussion pour poser une question, vous devez être inscrit sur intellego et vous identifier sur le forum
Cliquez ici pour vous inscrire sur intellego.

Les forums d'aide aux devoirs


BAC 2013

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie


BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES


Réussir son TPE

Annales corrigées BAC

Calendrier du bac

Méthodologie bac

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage


Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012


Sujets probables bac 2013


Résultats BAC 2012

BREVET 2013

BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET

Calendrier BREVET 2012

Calcul des points du BREVET 2012


Résultat GRATUIT du BREVET 2012


Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée