ESPACE révisions BAC 2016

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2016, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2015

Corrigés gratuits bac 2014

Corrigés gratuits bac 2013

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2010

Calendrier du bac 2016

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Sujets probables bac 2016

Résultats du bac 2016

Espace Scolarité


CP : Accompagner son enfant dans son apprentissage de la lecture


Devenu grande cause nationale, l’illettrisme touche en France 7 % de la population adulte, soit 2 500 000 personnes des 18-65 ans.

Ce fléau influe sur l’insertion professionnelle, sur la capacité à échanger et sur l’accès à l’information.

D’où l’importance d’accompagner son enfant dans son apprentissage de la lecture pour ne pas engager, dès six ans, une spirale de l’échec.

Pennac commençait son essai « Comme un roman » par ces mots : « Le verbe lire ne supporte pas l’impératif ». Et c’est vrai. Intimer l’ordre à un enfant de lire seul, c’est risquer le rejet. L’accompagner, c’est lui ouvrir la possibilité d’un plaisir et d’une découverte.


L’apprentissage de la lecture ne doit pas être ressenti comme un abandon affectif

Lorsque l’enfant est tout petit, les parents prennent le temps de lui lire une histoire. Il s’agit d’un temps privilégié durant lequel l’enfant et ses parents fusionnent et échangent les uns avec les autres à partir d’une narration ou de dessins.

L’entrée au CP représente pour beaucoup d’enfants une fracture affective car c’est souvent le moment où les parents laissent leurs enfants prendre en charge seuls la lecture.

Il faut opter pour une période de transition durant laquelle les parents continueront le rituel de « l’histoire » voire partageront la lecture avec leurs enfants. Tout doit être mis en œuvre pour que l’apprentissage de la lecture ne soit pas ressenti comme une rupture affective. Durant le primaire, il s’agira ensuite d’alterner les moments où l’enfant, naturellement, lira seul à voix haute puis les moments où il sera accompagné par ses parents. L’autonomie venant, l’enfant entendra sa propre voix dans sa tête pendant qu’il lit et il s’isolera de lui-même pour mieux se concentrer.


À chacun son rythme

En CP, tous les enfants n’apprennent pas à lire au même rythme. Et certains parents se trouvent désarmés lorsque leur enfant prend du retard par rapport à sa classe ou ne comprend tout simplement pas le basique « B+A = BA ».

Pour débloquer la situation, commencez par solliciter un entre tien avec le « maître » ou la « maîtresse » pour recueillir son diagnostic et pour envisager ensemble des solutions. Rassurez-vous : si l’Education nationale a instauré un système d’évaluation par cycle et non par classe, c’est justement parce qu’elle a parfaitement identifié le fait que chaque enfant développe son propre rythme d’apprentissage. Dans tous les cas, évitez la pression, la dévalorisation ou la comparaison avec d’autres enfants du même âge qui ne manifestent pas de difficultés pour lire.

Assurez-vous que votre enfant distingue bien les différents sons en repartant des bases. D’abord les voyelles « AEIOU ». À la maison, amusez-vous à un petit exercice pour faire travailler en douceur votre enfant. Epelez les voyelles en leur donnant un son musical prononcé. Puis introduisez des mots et demandez par exemple si votre enfant reconnaît le son « o » dans « Chocolat » ou le son « i » dans « rire ». Multipliez les mots en marquant chaque fois la musicalité puis en l’atténuant peu à peu. Si l’étape des voyelles se déroule bien, passez ensuite aux consonnes en utilisant le même procédé.


Transmettre le plaisir de lire

Pour l’apprentissage proprement dit de la lecture, misez sur les centres d’intérêt de votre enfant et ne lui imposez pas vos histoires. Rendez-vous avec lui dans une bibliothèque ou une librairie pour le laisser choisir ses livres (simples surtout !) à partir d’illustrations qui vont frapper son attention. À la maison, instaurez un moment privilégié entre vous (pas de frères ou de sœurs perturbateurs dans les environs) et manifestez votre désir de découvrir l’histoire ensemble. Laissez-le déchiffrer (pas d’impatience même si le temps vous semble long). Lisez un mot chacun, puis plusieurs, une phrase, deux phrases (etc.) et, en fin de page, échangez sur l’illustration correspondant au texte. L’apprentissage de la lecture demande une très forte concentration à l’enfant. D’où l’importance de lui accorder des pauses régulières et de ne pas faire le forcing.
Surtout intéressez-vous et n’hésitez pas à le complimenter devant ses proches pour vous avoir fait découvrir une si belle histoire.

Ne pas négliger l’écrit

Écriture et lecture vont de pair. Et c’est souvent en ordonnant les lettres d’un mot que l’enfant parvient ensuite à le déchiffrer plus facilement et à le prononcer correctement. N’hésitez pas à demander au « maître » ou à la « maîtresse » des listes de mots à apprendre par cœur pour entraîner votre enfant. Là encore, pas de pression. Associez chaque mot à un dessin qu’il peut colorier.

Ensuite, demandez-lui d’écrire le mot en utilisant différentes couleurs pour chaque lettre de façon à créer des « tableaux mots » que vous pourrez afficher dans la cuisine ou le séjour. Vous « boosterez » ainsi sa mémoire visuelle et vous pourrez le solliciter à n’importe quel moment pour prononcer un mot inscrit sur tel ou tel « tableau-mot ».

Les conseils d’Intellego

- De plus en plus de parents ont recours aux compétences d’un pédopsychiatre pour déterminer les causes d’un blocage dans l’apprentissage de la lecture de leur enfant. C’est souvent excessif. Commencez toujours par demander un bilan orthophonique avant de lancer les grandes manœuvres.

- Votre enfant ne comprendra pas que vous lui demandiez un effort pour apprendre à lire si vous ne lisez jamais. Il en déduira tout simplement que c’est inutile. Durant la période d’apprentissage – même si vous détestez lire –, forcez-vous un peu et expliquez-lui que si vous aussi vous lisez, c’est pour découvrir de belles histoires.

17 octobre 2013 - Marie pour intellego.fr




intellego vous conseille d'autres articles








Les dossiers orientation de la rédac
Comment faire son CV ?
Comment faire son CV en 10 questions


Comment faire une lettre de motivation ?
Les 10 questions qu'on se pose

Procédure Admission PostBac
Comment optimiser ses choix ?

Le secteur paramédical
Un métier… un emploi !

Les métiers de la mode
Du styliste au webmarketeur

Le secteur banque assurance
Une demande toujours plus forte en profils hautement qualifiés

Le service à la personne
Quels métier, quels diplômes ? Panorama

Alternance
Comment trouver son entreprise d'accueil ?

Ecole d'ingénieurs
Faire une prépa ou une prépa intégrée ?

Le BACHELOR
L'international à BAC+3


Cycle court BAC + 2
BTS ou DUT ?

Orthographe et expression écrite : les atouts du C.V de demain
Des progrès à faire !

« Diplôme » et « Titre professionnel », quelles différences ?
Que signifient ces dénominations ?

Réussir ses études en alternance
Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.


L'entrée en CPGE
Quelques conseils d'une prof de prépa

La sécurité sociale étudiante
Un vrai casse-tête ?

Orientation de ses enfants
Comment les aider sans imposer ?

intellego vous propose l'actualité de la culture et de l'éducation, ainsi que des dossiers pour les parents sur l'orientation et la scolarité des adolescents, et pour réviser le BAC et le BREVET.