ESPACE revision BAC 2014

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2014, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2014

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2013

Sujets probables bac 2014

Résultats du bac 2014

Séquence 2 : La poésie -> Rédaction d'une anthologie poétique


19 Juin 2009 Consulté 36976 fois
devoir surveillé/devoir maison - 1ère ES - Français
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Noter  

Rédaction d'une Anthologie poétique [devoir à rendre et noté]

Vous allez constituer une petite anthologie de cinq poèmes en rédigeant la préface.

But : développer une culture littéraire et un goût pour la poésie

I ) Choix des poèmes

: dans un manuel, recueils, sites Internet

Comment : choisir des poèmes avec un thème commun qui plaisent par une sensibilité par exemple ou ont un intérêt quelconque. Ils doivent avoir été écrit par différents auteurs à des périodes, elles aussi différentes (au moins trois) et doivent représenter un mouvement si possible avec pourquoi pas des formes d'écritures variées

II ) Rédaction

Comment : rédiger une préface pour présenter l'anthologie et justifier les choix effectués. Mettre des références précises et des analyses rapides mais correctes pour mieux argumenter. Faire aussi des liens entre les poèmes choisis et montrer leurs points communs et différences

Consignes : deux pages minimum et bonne structure. Rendre le travail de façon original est possible mais faire apparaître mle titre de l'anthologie (en fonction du thème), la préface et les poèmes choisis avec leurs références. Soigner la mise en page, les couleurs, caractères.


[Ci-joint, ma propre anthologie rendue, toujours mêmes recommandations, éviter le copier-coller, mon anthologie sert d'inspiration uniquement]

  Rédaction d'une anthologie poétique

  • Thème : L'évolution de la représentation amoureuse de l'Antiquité jusqu'au XXème

Cette anthologie poétique, sera axée sur l'évolution de la représentation de l'amour au travers des siècles, constituée par des poèmes traitant ainsi de cette « passion » selon les époques mais aussi selon les mouvements littéraires d'un même siècle.
Cette anthologie est donc composé des poèmes suivants :
  • « La nuit de mai », d'Alfred de Musset -> Romantique du XIXème
  • « Mon rêve familier », de Verlaine -> Symboliste du XIXème
  • « Je pense à toi », d'Apollinaire -> Esprit nouveau du XXème
  • « Une beauté de quinze ans enfantine », de Ronsard -> La Pléiade du XVIème
  • « Géorgiques IV » [485-503], de Virgile -> Lyrisme durant l'Antiquité

Dans un premier temps, nous approfondirons un peu les poèmes retenus : auteur, oeuvre, recueil dont est extrait le poème, puis nous étudirons les différentes représentations de l'amour au fil des siècles et selon les différents mouvements littéraires (c'est-à-dire les rapprochements, différences pouvant être émises mais aussi ce qui les rend originaux). Pour finir, nous justifirons rapidement leur sélection.

Ces poèmes, malgré des différences d'époques et de mouvement littéraire, ont pourtant un thème commun, celui de l'amour. Cependant, celui-ci est représenté de différentes formes.
Les « Géorgiques IV » [485-503] de Virgile, est un poème antique, relantant la descente aux Enfers d'Orphée, afin d'y chercher son aimée Eurydice, morte. En effet, après la mort a de celle-ci, le poète Orphée avait obtenu la permission d'aller la chercher de la reine du royaume des morts, Perséphone, à la seule condition qu'il ne se retourne et ne regarde jamais en arrière.
« Une beauté de quinze ans enfantine », de Ronsard, est un poème de la Pléiade du XVIème siècle, extrait du recueil Premier livre des Amours (1584)qui peut être comparé à la rencontre entre le poète et Cassandre Salviati, durant une fête à la Cour. La grande différence d'âge entre eux, peut être ainsi relié à ce poème. « Je pense à toi », d'Apollaire est un poème provenant de Poèmes à Lou (1947), écrit suite à sa rencontre avec Lou, lors d'un voyage et qui a précédé une passion tumultueuse ente eux. Le recueil contient notamment des lettres qu'Apollinaire lui a écrit mais aussi des poèmes qu'il lui dédicace.
« Mon rêve familier », de Verlaine, est un poème du XIXème siècle, extrait des Poèmes saturniens (1866) dans lequel, Verlaine évoque son rêve d'une femme ; ce recueil de sonnets est aussi marqué de la solitude ressentie par le poète mais aussi par sa mélancolie, ui peut s'expliquer par la mort toute proche de son père mais aussi par l'amour qui l'anime pour sa cousine mais qui, malheureusement pour lui, est mariée.
« La nuit de mai », de Musset provient du recueil Les nuits (1835) et relate une sorte de dialogue entre un poète et une Muse qui sont représentés sous la forme d'une allégorie. Ce poème, particulièrement célèbre, a été écrit après la rupture de Musset, avec George Sand et en peu de temps.
Etudions les différentes représentations de l'amour dans ces poèmes, en tantant d'en faire ressortir les grandes caractéristisques et thèmes que l'on pourrait associer ou opposer à d'autres visions amoureuses provenant d'époques différentes ou tout simplement de la même époque mais avec des mouvements littéraires changeant.
Dans le poème relatant la descente d'Orphée dans le royaume des Morts afin d'y sauver Euridyce, on peut relever plusieurs éléments fondamentaux, pouvant mettre en reflet la façon dont l'amour est évoqué dans ce passage. Tout d'abord, on remarque la présence de différents registres qui s'opposent, tout en renforcant l'aspect tragique et dramatique évoqué. En effet, le texte est organisé avec une succession de verbes d'actions, qui donnent de la rapidité mais aussi de la profondeur « venait » et donnent un aspect plus brutal au châtiment encouru par Orphée qui s'est retourné et que lui réserve Proserpine. On peut justifier cette explication, par la présence de noms propes comme « Proserpine, Manes, Averne » et le rappel du contrat avec « pacte avec le tyran ». Ce caractère divin, s'oppose aux erreurs humaines et notamment celle que vient de faire Orphée, animé par la passion. Dans ce poème, l'aspect amoureux, est mis en valeur par le lyrisme et donc, l'expression des sentiments « mari, amant » et le courage d'Orphée « échappé à tous les périls » ; cependant, on peut aussi relever le registre pathétique de la scène, qui peut être interprêté, comme un trait majeur de Virgile et comme un élément pouvant être opposé à d'autres poèmes ; on peut donc relever « accès de folie, malheureuse, perdu ». Ce récit dramatique mèle la fragilité d'Orphée, détruit par la passion qu'il nourri pour Euridyce et l'aspect divin de la loi des Dieux, qui ne renoncent à un pacte. L'expression des sentiments humains, est ainsi relié au Destin mais aussi à la Mort.
Dans le poème de Ronsard, on peut relever des similitudes avec celui de Virgile, notamment au niveau de la forme conventionnel de ceux-ci avec le thème commun du regret, émoi amoureux, joie et douleur, mais aussi par le fait, que les poètes de La Pléiade, avait pour habitude, de « copier » les méthodes de rédaction des poètes antiques et de préférer cette imitation à l'originalité de leur poème. Cependant, on peut relever dans le poème de Ronsard, un certain travail de la langue et de sa forme. Le poème est composé de deux quatrains puis deux tercets qui sont des décasyllabes. Quant aux rime des quatrains, ce sont des rimes de types ABBA, soit des rimes embrassées, qui s'opposent aux rimes des tercets qui sont des spécialtiés du sonnet italien. Le thème de l'amour est aussi un point de similitude avec le poème de Virgile cependant, dans celui de Ronsard, l'amour évoqué est impossible « de quinze ans », axé sur la description de Cassandre, comme si ce poème était une sorte d'aide mémoire, permettant à Ronsard, à se souvenir d'elle et de ne pas l'oublier ; notamment mis en valeur par la multitude de couleur qu'attribue Ronsard à Cassandre « or, rose, neige, lait, verdelt ». Mlagré son jeune âge, Ronsard semble fasciné par elle et la place sur un piédestral, comme une déesse, notée par l'allégorie « Dame ». L'aspect tactil évoqué dans les deux derniers tercets, s'oppose aux sens plutôt visuels des Géorgiques mais se rejoignent par leur aspect sensoriel « douce, enfermée » et « lumière, se retourna, les yeux ».
Concernant les poèmes du XIXème, nous allons rapidement voir les points de convergence et de divergence en ce qui concerne leur mouvement ou thèmes. En effet, « La nuit de mai », de Musset peut être classée comme poème romantique, alors que « Mon rêve familier », de Verlaine, et quant à lui, plutôt symboliste. Tout d'abord, ces deux poèmes, basés sur le thème de l'amour peuvent être associé grâce au second plus ou moins explicite, invoqué : celui du rêve ; en effet, le poème de Musset relate une entrevue entre la Muse et le Poète « poète, prends ton luth » et celui de Verlaine « je fais souvent ce rêve étrange ». Cepedant, ce thème n'est pas le seul point les associant ; on peut parler de l'amour offert par les femmes qui sont, dans ces deux cas, des connaissances proches des poètes (cousine de Verlaine et George Sand pour Musset). Mais on peut aussi considérer ce point comme une différence, du fait que leur nom ne soit pas clairement indiqué dans le poème. La manière dont est évoqué le « personnage principal » du poème est aussi commune tout en étant opposée : dans le poème de Musset, le poète est sous-entendu par la 3ème personne du sigulier implicitement mais utilise dans ses paroles le « je », « mon coeur », tandis que dans celui de Verlaine, le « m' » est très bien défini « je fais, me comprend ». Le réalisme et la multitude de qualificatifs désignant les deux femmes comme « voilée, étange, fidèle » et « inconnue, transparant, doux ». La ponctuation expressive peut être aussi un des derniers points de ressemblance qui peut justiifer la violence du désir et des sentiments « pourquoi ? » et « son nom? ». Certaines caractéristiques romantiques s'opposent au symboliste et ce, malgré ces similitudes ; au niveau de la forme, le poème de Musset est plus libre que celui de Verlaine, composé de deux quatrains et deux tercets. La conversation plutôt réaliste entre l'allégorie du Poète et de la Muse s'oppose au rêve de Musset et à son évocation de la femme froide et statue alors que celle de Musset, serait plutôt fleur et « parfumée ». On peut aussi mettre en relief l'esquisse claire et que l'on pourrait imiter du portrati de la Muse, alors que le portrait de la femme de Verlaine, semble plutôt confus, flou et mal défini. Il ne semble pas la définir plus précisement, gardant une part de mystère et la rendant plus « commune ».
Enfin, le poème d'Apollinaire du Xxème siècle revêt une forme encore plus particulière du fait que son auteur soit le précurseur du surréalisme qui cependant n'apparaît pas dans ce poème, destiné à Lou. Le manque de ponctuation, caractéristique d'Apollinaire, s'oppose à tous les poèmes précédents et ressemble pourtant au toucher évoqué dans le poème Ronsard ; dans ce poème, la chute des vers sans ponstuation, semble à penser à une caresse, destiné à Lou, comme si l'auteur voulait, par le biais de sa lettre, envoyé un peu de son amour et lui rappelé les moments qu'ils ont passé ensemble. En effet, le poème semble être une comparaison entière avec la guerre et serait dans ce cas, un poème engagé « éperons, cazerne » dans lequel, Apollinaire soldat, regrette l'amour inachevé qui existe entre eux, mais aussi il accuse la guerre et fait ainsi part de sa colère, incompréhension, tout en faisiant face à une douleur d'être loin de celle qu'il aime « sabre, ombre, blessure ». Le poème, ressemble un peu à une note de courage que voudrait s'adonner Apollinaire et qu'il retranscrirait pour lui donner plus de sens.

Tout ces poèmes, malgré un thème commun récurrent, ont cependant, des élaborations différents (comme la forme plutôt antique ou moderne), mais aussi des manières de l'évoquer différentes (poème plutôt engagé ou lyrique). Mon choix, s'est porté sur ce thème courrant et probablement fréquemment utilisé, afin d'entrevoir une autre forme de l'évocation amoureuse au cours du temps, en comparant et assimilant des thèmes, formes, fonctions ou idées communes, et en tentant de faire ressortir les « leçonsou messages » pouvant découler de ces poèmes. Ainsi, on peut prétendre que la douleur peut être une forme d'inspiration utilisée mais qui, mlagré son aspect douloureux, rend pourtant la poésie plus belle, nostalgique, mélodieuse mais elle saura aussi, touchée encore plus les lecteurs, qu'ils soient habituellement sensibles aux poèmes ou non. Cet amour, peut aussi être la motivation de l'écriture, et comme l'a dit Musset, « L'inspiration vient du coeur, quand je cesserai d'aimer, je cesserai d'écrire » ; mais aussi donner une dimension plus pertinente et plus esthétique au poème. Selon moi, les poèmes doivent refleter des sortes de morales que l'on doit faire ressortir soi-même et que l'on doti méditer.

[A suivre, les poèmes mais je ne sais si j'ai le droit donc, je ne les mets pas par sécurité, vous avez de toutes façon les références en début d'athologie]

1 commentaire

Ce document a été mis en ligne par miss_melusine, Elève Grande Ecole.

Il peut comporter des erreurs ou inexactitudes. Mettez une note et laissez un commentaire pour aider cet élève á s'améliorer, ou le féliciter.
L'auteur sera informé automatiquement par email.

[size=10px]Trés bien faites ton anthologie .Elle est claire et structurée :) Merci beaucoup grâce à toi je pense avoir une bonne note ;)

Le 27 Novembre 2010, par imi35, Elève 1ère ES




miss_melusine

Elève Grande Ecole

Sur intellego depuis le
14 Janvier 2007

A PROPOS DE CE BLOG


Cours mis en ligne dans certaines matières comme économie, langues et enseignement scientifique

ATTENTION : cours de L partiels en français, histoire et anglais (je suis section ES mais dans une classe ES/L)-> cours communs

PROGRAMME 2008-2009

Plan du blog
Quiz au hasard de miss_melusine
Toutes les pillules bloquent l'ovulation et modifie la consistance de la glaire cervicale...
 
Vrai
Faux
 

Intellego a le soutien de la DUI



BREVET 2014

CORRIGES BREVET 2014


BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET


Sujets corrigés BREVET 2013

Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

Calendrier BREVET 2014

Calcul des points du BREVET 2014

Résultats GRATUITS du BREVET 2014


Arriver moins stressé au BREVET

Comment réviser efficacement pour le BREVET

Gérer son temps pendant l'épreuve

Corriger sa dictée de BREVET

Faire des fiches de révision du BREVET

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée
intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2013, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.