ESPACE revision BAC 2014

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2014, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2014

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2013

Sujets probables bac 2014

Résultats du bac 2014

Vous êtes dans l’intelleblog de

Lyra59100


Programme de la 1ere ES

» Histoire - THEME : Guerre, Démocratie et Totalitarisme (1914-1945)

Les démocraties libérales durant les années 1930 : l'exemple de la France.


27 Mars 2007 Consulté 28192 fois
cours - 1ère ES - Histoire
Profs
Elèves5
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Noter  

INTRODUCTION

Profondément meurtri par la Première Guerre Mondiale, la France renoue avec la prospérité au cours des années 1920 : "Les Années folles". A la fin des années 1920, nombreux sont les français qui ont le sentiment que la France a surmonté les retombées de l'une des épreuves les plus rudes de son histoire. Mais cette embellie est de courte durée.

Quelles sont les manifestations de la crise en France? Comment le Front Populaire tente-t-il de résoudre la crise pour éviter que la France ne cède à la tentation autoritaire?

I)La France en crise.

A) Une crise économique durable.

1929:Crise boursière aux Etats-Unis. La France en 1931 est également touché. Il a fallut attendre deux ans pour qu'elle arrive en France car il y avait beaucoup de petites entreprises qui n'ont pas internationaliser leur économie et il y avait des barrières douanières. Donc 1931: La Crise boursière éclate en France parce que les Anglais ont dévalué la livre et ils sont donc devenus moins compétitif sur le marché car ils sont moins chers. La crise boursière entraîne une deuxième crise : une crise industriel. L'activité industriel baisse d'environ 30% entre 1929 et 1932. Du coup, les prix baissent. Le secteur agricole est aussi en crise car il y a une surproduction, donc les prix baissent. Exemple: Un cantal de blé (100 kilos de blé) est divisé par deux entre 1931 et 1935. Egalement, baisse des recettes de l'Etat, le ralentissement des transports, fonds inemployés dans les banques car les français ne font plus de crédits, des banques sont en faillites, baisse des exportations car les pays étrangers quand ils sont en crise font du protectionnisme... Particularité de la crise en France : elle a été tardive en 1931, elle a été moins brutal mais elle est plus durable car alors que les pays commencent à s'en sortir en 1935, elle s'enfonce dans la crise.

B) Une société destabiliséé.

Conséquence de la crise économique : les salaires baissent d'environ 30% mais comme les prix baissent en parallèle, la baisse réelle n'est pas de 30% mais de 9%. Le chômage augmente, on passe de 300000 chômeurs en 1933 à 1 million en 1935. Conséquence : Manifestations organisés, des marches de la faim par exemple une dans le Nord organisé par les communistes en 1933, la création de la Soupe Populaire. Cependant, la crise ne touche pas toutes les classes sociales de la même manière:

  • Les agriculteurs et les artisans sont très touchés par la crise : leur salaire diminue de 50% à 60% car les produits agricoles et artisaunaux étrangers sont plus compétitifs.
  • Les ouvriers sont également très touchés par la crise et sont donc touchés par le chômage.
  • Les privilégiés sont les rentiers et les professions libérales qui sont moins touché par la crise.

Conséquence : Les Classes Moyennes sont les plus touchés par la crise. Or, normalement ceux sont-elles qui soutiennent la IIIe République puisque la république défend la promotion sociale. Donc, les classes commencent à ne plus soutenir le régime à cause de la crise.

C) La République ébranlée.

-Echec des mesures pour résoudre la crise.

Le gouvernement avait choisi pour mesure :

  • La politique de déflation qui avait été lancé en 1935 qui a consisté à baisser les prix et les salaires.
  • Le protectionnisme c'est-à-dire importer le moins possible.
  • Aider les victimes de la crise dans les petites industries.

Echec de ces mesures car la baisse des salaires entraîne la baisse des impôts donc les recettes de l'Etat et le pouvoir d'action de l'Etat diminuent.

-Il y a une instabilité politique.

Il y a eu six présidents du Conseil entre mai 1932 et février 1934, à cause des radicaux qui penchent un coup à droite, un coup à gauche. Du coup, pas de politique cohérente et stable. Sentiment des français : ils n'ont plus confiance dans le gouvernement. Il y a une vague d'antiparlementarisme. Conséquence : les français se tournent vers les partis extrémistes. A l'extrême gauche, le communisme. A l'extrême droite, plusieurs partis comme les Croix de Feu. Particularité des ligues : Organisé de manière paramilitaire comme à l'Armée. De nombreux français souhaiteraient un régime autoritaire.

-Le sommet de l'antiparlementarisme est atteint le 6 février 1934.

Ce jour-là, Daladier présente un nouveau gouvernement à l'Assemblée. Pendant ce temps là, dehors s'organise alos une manifestation dirigée par les ligues extrémistes criant "à bas les voleurs" à cause de l'affaire Stavisky : un escro qui a prospéré grâce à ses liens avec des hommes politiques. Donc, les manifestants reprochent la corruption des hommes politiques. Interprétation de Daladier : il craint un coup d'Etat fasciste. Il fait tirer sur la foule tuant 15 personnes et blessant 1500 personnes. Conséquence : mécontentement des français qui sont choqué. Le lendemain le 7 février 1934, Daladier doit quitter son poste. La république est ébranlée mais elle ne tombe pas.

II) Le Front Populaire face à la crise.

A) Une alliance des partis de gauche en réponse à la crise.

Les trois partis de gauche : SFIO, les communistes et les radicaux craignent l'arrivée au pouvoir du fascisme. Leur crainte est lié à la crise économique qui n'est pas résolu et à cause du 6 février 1934 où ils ont cru à un coup d'Etat fasciste... Du coup, ils forment une coalition politique pour faire face à la crise autour de deux piliers : l'antifascisme et les progrès sociaux.

Le 14 juillet 1935, les trois partis défilent en suivant Daladier les radicaux), Blum (SFIO) et Thorez (les Communistes). Cette manifestation regroupe 500 000 français. C'est la naissance du Front Populaire. Leur but est de gagner les élections législatives de 1936. Ils adoptent un slogan "Pain, Paix et Liberté". Ils veulent lutter contre le chômage et la crise économique dans le mot "Pain". Ils sont contre la guerre dans le mot "Paix" et contre la dictature dans le mot "Liberté".

Résultat des élections législatives : Victoire du Front Populaire. Néanmoins, la coalition reste fragile à cause des radicaux qui peuvent aller à droite et leur donner ainsi la majorité. Pour la Première fois, trois femmes rentrent au gouvernement. Le Front Populaire une fois au pouvoir décide de nommer Léon Blum : président du conseil. Il est confronté à une vague de grève innatendue. Ces grèves ont lieu dans une ambiance de fête et elles sont des grèves sur le tas c'est-à-dire avec l'occupation des usines. Deux millions de français participent à ces grèves pour presser le gouvernement a adopter des mesures sociales comme les 40 heures de travail à la place de la semaine de 48 heures. Résultat : le Front Populaire est obligé d'adopter des réformes qui n'étaient pas forcément programmé au départ mais qui vont devenir les grands symboles du Front Populaire.  Pour mettre fin au grève les représentants des syndicats et des patronats sont convoqués à Matignon le 7 juin 1936. Ils ont signé ainsi les accords Matignon:

  • L'augmentation du salaire ouvrier : augmentation de 7 à 15 %
  • Contrat collectif mis en place : ceux sont des accords entre patronats et syndicats pour fixer les conditions de travail

Le 20 et 21 juin sont arrivés deux nouvelles réformes:

  • Deux semaines de congés payés.
  • La semaine de 40 heures.

En plus de sa, le Front Populaire encourage le loisir, les vacances... Par exemple, Léo Lagrange crée les auberges de la jeunesse dont le but est de permettre aux jeunes français de parcourir la France et ainsi crée un sentiment d'unité. L'été 1936 est une embellie populaire (selon Leon Blum) qui marque les mémoires.

B) Le Front Populaire doit faire face aux tensions.

-Echec économique du Front Populaire.

La France connaît de mauvais résultat économique en 1936. Par conséquent, le gouvernement décide de d'évaluer le Franc de 25 à 35% en septembre 1936. Cependant, cette mesure est trop tardive et les réformes du Front Populaire ont des effets pervers : l'inflation annule la hausse du pouvoir d'achat et les patrons n'apprécient pas la semaine de 40 heures et tardent parfois à l'appliquer. Résultat : les ouvriers font grêve pour obtenir l'application. Les patrons sont donc inquiet et préfèrent investir à l'étranger. Donc, la crise économique n'est toujours pas résolu.

Février 1937 : Léon Blum décide de faire une pause dans la politique économique et sociale dans le but de faire rassurer le patronat. Mais, il reste encore impopulaire auprès des patrons et à présent mécontentement aussi des ouvriers. Blum est très impopulaire.

-Contradiction de la politique extèrieur.

Puisque la guerre civile éclate en 1936 en Espagne entre les républicains et les nationalistes c'est-à-dire l'extrême droite. Or, la France a signé en 1935 un accord de livraison d'armes avec l'Espagne. Mais deux pays se sont opposés à l'intervention française : l'Allemagne et l'Angleterre. Cela crée une division en France au sein de la population : entre les anti-fascistes et les pacifistes. Cela fait craindre une guerre civile française.

-Léon Blum va perdre sa place.

La chute de Léon Blum est du a trois facteurs :

  • Il est juif et il est victime d'antisémitisme.
  • Peur que les communistes à l'intèrieur du Front Populaire soit manipuler par l'URSS.
  • Climat de peur lié par une vague d'attentat commise par la Cagoule qui voulait renverser la République.

Donc climat instable. Dans ce climat, Blum souhaiterait résoudre la crise économique. Il demande dans ce contexte, les pleins pouvoirs économiques en juin 1937. Le Sénat refuse, c'est la chute de Léon Blum. Il démissionne. Trois gouvernements se succèdent ensuite sans succès.

C) Le gouvernement Daladier face à la question internationale.

Les Radicaux reviennent au pouvoir en France associé à la droite modérée. Le but de ce gouvernement de Daladier est de préparer militairement, économiquement et moralement à la guerre. Résultat : Daladier remet en cause des réformes du Front Populaire et notamment la semaine des 40 heures. Cela entraîne des grèves menés par la gauche, le 30 novembre 1938. Ces grèves sont réprimés. Fin totale du Front Populaire.

Daladier doit gérer la montée en puissance d'Hitler qui a violé le traité de Versaille en réarmant la Rhénanie en 1936. Il doit gérer le fait que Hitler annexe l'Autriche (Anschluss). Il veut aussi annexer les Sudètes comprenant une population parlant allemand. La France qui était allié à la Tchécoslovaquie cède à la conférence de Munich. Daladier devient très populaire. Il est vu comme le sauveur de la paix. En plus, il y a une reprise économique et donc l'antiparlemantarisme diminut.

CONCLUSION

La crise économique doublée d'une crise sociale suscite une vague d'antiparlementarisme vers le milieu des années 1930 en France. La gauche craignant l'arrivée au pouvoir ds fascistes s'allit et forme le Front Populaire. La politique sociale de se dernier a marqué les esprits. En 1939, La france est affaibli (division entre les munichois et las anti-munichois, les décès est supèrieur aux naissances) et ne souhaite pas se battre (traumatisme de Première Guerre Mondial), et politique défensive Maginot) alors que pointe à l'horizon la menace allemande.

 

 

0 commentaire

Ce document a été mis en ligne par Lyra59100, Elève 1ère ES.

Il peut comporter des erreurs ou inexactitudes. Mettez une note et laissez un commentaire pour aider cet élève á s'améliorer, ou le féliciter.
L'auteur sera informé automatiquement par email.




Lyra59100

Elève 1ère ES

Sur intellego depuis le
8 Mars 2007

A PROPOS DE CE BLOG


Ici, je présenterai mes cours d'Economie, de Sociologie, de Français (Important pour le bac de fin d'année!) et d'Histoire-Géographie. Peut-être d'autres matières mais je me baserai surtout sur ces 4 matières importantes pour les ES. Voila j'espère que mes cours pourront vous être utiles! Si vous voulez me poser des questions, ou laissez quelques suggestions, laissez moi un commentaire.

Ils lisent ce blog
rubyy6901, Elève 1ère ES

...


Intellego a le soutien de la DUI



BREVET 2014

CORRIGES BREVET 2014


BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET


Sujets corrigés BREVET 2013

Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

Calendrier BREVET 2014

Calcul des points du BREVET 2014

Résultats GRATUITS du BREVET 2014


Arriver moins stressé au BREVET

Comment réviser efficacement pour le BREVET

Gérer son temps pendant l'épreuve

Corriger sa dictée de BREVET

Faire des fiches de révision du BREVET

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée
intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2013, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.