ESPACE revision BAC 2014

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2014, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2014

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2013

Sujets probables bac 2014

Résultats du bac 2014

Vous êtes dans l’intelleblog de

RDM


RdM Corporation Première S.

» ✖ Histoire. - Cours.

LES RÉGIMES TOTALITAIRES : FASCISME, NAZISME, STALINISME.


18 Juillet 2010 Consulté 54054 fois
cours - 1ère S - Histoire
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Noter  

 

 

 

LES RÉGIMES TOTALITAIRES.

 

FASCISME, NAZISME, STALINISME

 




Dans l'entre-deux guerres, de nouveaux régimes s'installent en Italie, en Allemagne et en URSS. En Italie, Benito Mussolini prend le pouvoir en 1922 ( octobre 22 : marche sur Rome ). Staline, après la mort de Lénine en janvier 1924, élimine tous ses adversaires potentiels et devient en 1928, le maître incontesté de l'URSS. Dans une Allemagne ravagée par la grande dépression, la forte poussée électorale du parti nazi permet à son chef, Adolf Hitler, d'être nommé chancelier le 30 janvier 1933 par le vieux président Hidenburg.


Ces 3 hommes imposent à leur pays un État totalitaire. Cet État entend non seulement exiger une totale obéissance de la population mais aussi diriger la vie privée et la conscience de chaque individu afin de modeler un homme nouveau, une société nouvelle.


Quelles sont les principales caractéristiques de ce nouveau type de dictature ?



I : Les idéologies totalitaires.



Ces 3 régimes ont en commun d'avoir voulu justifier leur action politique par une idéologie, c'est-à-dire un système absolu d'explication du monde.



1 : Le Fascisme : l'idéologie de l'État et de la Nation.



Le fascisme est obsédé par le mythe de la nation unitaire, par la nostalgie de la grandeur passée de l'Italie (volonté de faire renaître un empire romain). Son ambition est de confier à un État tout puissant le contrôle de toutes les activités du pays et des individus. C'est une doctrine nationaliste, impérialiste et qui fait l'apologie de la guerre.



2 : Le Nazisme : l'idéologie de la race.



L'idéologie nazie est fondamentalement raciste : pour les nazis, le peuple allemand s'identifie à une race prétendue supérieur, la race aryenne, qu'il faut "défendre" contre des éléments considérés comme impurs et inférieurs : juifs, tziganes, slaves.


Un État tout puissant doit laver l'Allemagne de l'humiliation du "Diktat" de Versailles et préparer son expansion en Europe : c'est la conquête de "l'espace vital" dont le Reich dit avoir besoin.



3 : Le Stalinisme : l'idéologie de la classe.



Dans l'idéologie marxiste-léniniste (codifiée par Staline), le parti communiste doit durcir la dictature du prolétariat pour détruire définitivement les vestiges du monde bourgeois. Selon Staline, la "construction du socialisme dans un seul pays" passe nécessairement par un développement forcené de l'industrie, moyen d'affirmer la puissance soviétique face au monde capitaliste qui "assiège" l'URSS. Dans ce cadre de pensée, l'activité des PC européens est réorientée vers le soutien inconditionnel à la "patrie du socialisme".



II : L'État Totalitaire.



1 : Un État partisan et centralisé.



L'État passe sous la coupe d'un parti unique ; c'est le Parti qui commande à l'État : le Parti national fasciste en Italie, le NSDAP en Allemagne ( Parti national-socialiste des travailleurs allemands), le Parti communiste en URSS.


L'État totalitaire est aussi un État centralisé et unitaire ; par exemple, en URSS, derrière le fédéralisme et l'autonomie de façade des républiques, la centralisation se fait au profit du seul État russe.



2 : Un chef charismatique.



La clé de voûte de l'État totalitaire est le chef : le Duce en Italie, le Führer en Allemagne, le Vojd (ou le "génial Staline") en URSS. Un culte du chef s'est développé dans les 3 dictatures. Les 3 dictateurs sont présentés comme infaillibles.



3 : Un État qui contrôle l'économie.



En Italie, l'État crée pendant la crise économique des années 1930 l'Institut pour la Reconstruction Industrielle qui sauve du naufrage de nombreuse entreprises. Il lance aussi une politique d'autarcie et de bonification de terres agricoles.


En Allemagne, l'État intervient pour résorber le chômage dû a la crise économique (politique de grand travaux) et à partir de 1936, les nazis orientent résolument l'économie vers la réalisation d'un vaste programme militaire de réarmement. L'autarcie devient aussi un objectif prioritaire.


En URSS, la suppression de la propriété privée des moyens de productions et l'étatisation complète de l'économie doivent permettre le passage au socialisme. La collectivisation forcée des campagnes, une planification autoritaire et centralisée, une industrialisation massive doivent faire de l'URSS une grande puissance.


Les 3 pays nient les conflits sociaux : la grève est partout interdite. Les États fasciste et nazi interdisent aussi les syndicats et si le régime soviétique les maintient, ils sont dans une dépendance totale à l'égard du Parti.




III : La société totalitaire.



1 : Une société encadrée.



Le parti occupe tout l'espace de la vie publique, il prend en charge les loisirs des travailleurs : manifestations culturelles, voyages, associations sportives ...



L'encadrement de la jeunesse est une des priorités absolues des régimes totalitaires : "Ballilas" en Italie, "Hitler jugend" en Allemagne, "Komsomols" en URSS. Plus malléables, enfants et adolescents seront les "hommes nouveaux" programmés par l'idéologie. Les principes à leur inculquer sont les mêmes : sens de la communauté nationale (ou raciale en Allemagne), esprit de sacrifice, mépris du faible, obéissance absolue au chef.



2 : Une société soumise a la propagande.



Les 3 régimes développent une propagande de masse et perfectionnent l'art de la désinformation et de la manipulation. La propagande utilise tous les médias de communication : presse, affiche, radio, cinéma, Elle simplifie toujours la doctrine en quelques slogans percutants répétés inlassablement, elle glorifie le chef.


Les régimes organisent aussi de grands rassemblements de foules, de parades, de cérémonies. D'autre part, la vie intellectuelle et artistique doit être intégrée au projet de l'idéologie, la création est donc sévèrement contrôlée.



3 : Une société terrorisée.



Les dictateurs font régner une terreur de masse pour impressionner et éliminer les ennemis désignés de la communauté nationale ou de la classe. Ils créent ainsi un appareil policier hypertrophié : l'OVRA en Italie, la Gestapo et la SS en Allemagne, le NKVD en URSS.


En Allemagne, les nazis exécutent ou déportent les opposants dans des camps de concentration, mènent aussi la persécution contre les juifs. Ceux ci sont exclus de la société par les lois de Nuremberg en 1935 puis violemment persécutés à partir de 1938 ( nuit de cristal en novembre 1938) avant d'être exterminés à partir de 1941 ("solution final").


En URSS, la 1ere vague de terreur de masse d'abat sur le monde paysan de 1929 à 1934. Désignés comme "koulaks" (paysans riches) les paysans qui résistent a la collectivisations forcée des terres sont massacrés ou déportés par millions au Goulag. Ces millions de prisonniers forment une main d'œuvre gratuite pour les grandes réalisations du régime soviétique. La répression frappe aussi la Parti. Plusieurs vagues de procès retentissants ( les procès de Moscou) se succèdent de 1936 à 1938. On y voit les compagnons de Lénine, des hauts fonctionnaires du Parti et des chefs de l'armée s'accuser de crimes imaginaires. Ces purges décapitent l'armée rouge.



4 : Résister à l'État totalitaire.



En URSS la résistance provient surtout du monde rural qui réagit à la collectivisation brutale et à la "dékoulakisation" par l'abbatage d'une parti du bétail, par des soulèvements dans un certain nombre de régions.


En Italie, l'Église dénonce la volonté du fascisme de s'approprier la jeunesse ; la résistance s'organisent surtout à l'étranger où les opposants trouvent refuge. Malgré le réel culte du Duce, les mesures antisémites prise à partir de 1938 et la peur de la guerre détachent du régime une part importante de la population.


En Allemagne comme en URSS, la terreur ne permet guère aux oppositions de se manifester. On peut relever quelques petits groupes clandestins, des membres et dignitaires des Églises (catholique et protestante) ainsi que quelques complots dans le haut commandement de l'armée suivis d'épurations violentes (pendant la 2eme GM), mais dans l'ensemble, la politique nazie a joui d'un large consensus dans la population.


Enfin, il faut souligner un fort courant d'émigration parmi les artistes, écrivains et savants (par exemple vers les États Unis).





Conclusion : Les régimes totalitaires sont donc l'antithèse de la démocratie libérale et se caractérisent par le culte du chef, l'État contrôlé par un parti unique, le contrôle de la totalité de la société par la terreur. Par leur volonté d'embrigadement total de l'individu, de la naissance à la mort, ces régimes sont incompatibles avec la liberté.


Les historiens sont toutefois en désaccord sur les comparaisons entre les régimes de type fasciste et de type communiste, beaucoup insistent sur la singularité du racisme nazi .




RdM...

0 commentaire

Ce document a été mis en ligne par RDM, Elève L3.

Il peut comporter des erreurs ou inexactitudes. Mettez une note et laissez un commentaire pour aider cet élève á s'améliorer, ou le féliciter.
L'auteur sera informé automatiquement par email.




RDM

Elève L3

Sur intellego depuis le
14 Mai 2007

A PROPOS DE CE BLOG


Salut à tous & Bienvenue sur ✖ RdM Corporation Première S.

Pour la troisième année consécutive, je tenterais à nouveau de façonner un blog reprenant les cours, fiches et documents rencontrés tout au long de l'année.

Afin de vous garantir un support convenable, je m'efforcerais de ternir mes documents d'un contenu développé ( quantitativement et qualitativement ) tout en soignant clairement, de manière rigoureuse la présentation de mes documents.


Blog inscrit au concours des vacances 2009 Intellego.fr ! =)


RdM.

Plan du blog
Quiz au hasard de RDM
La France est un pays d'Europe, membre de l'Union européenne dont le territoire métropolitain situé en Europe de l'Ouest est le plus vaste des pays de l'Union européenne.
 
Vrai.
Faux.
 
Ils lisent ce blog
Choco-Banane, Elève Université

Bonjour ! ...

RDM, Elève L3

Entrepreneur. ...

titigrominet71, Elève 1ère S

Bonjour, je n'ai pas encore saisi mon édito ...


Intellego a le soutien de la DUI



BREVET 2014

CORRIGES BREVET 2014


BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET


Sujets corrigés BREVET 2013

Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

Calendrier BREVET 2014

Calcul des points du BREVET 2014

Résultats GRATUITS du BREVET 2014


Arriver moins stressé au BREVET

Comment réviser efficacement pour le BREVET

Gérer son temps pendant l'épreuve

Corriger sa dictée de BREVET

Faire des fiches de révision du BREVET

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée
intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2013, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.