ESPACE revision BAC 2014

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2014, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2014

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2013

Sujets probables bac 2014

Résultats du bac 2014

CORRIGE BREVET 2012 de français : partie questions sur le texte de Michel TOURNIER les Deux Banquets ou la commémoration


28 Juin 2012 Consulté 26683 fois
annales BREVET - 3ème - Français
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Noter  

Corrigé brevet 2012 de français

Questions sur le texte de Michel Tournier

Les Deux Banquets ou la commémoration

 

texte des questions


I.                    « Il était une fois… »

1.       Ce texte appartient au genre du conte. Trois indices le prouvent : la formule liminaire, « il était une fois », les personnages qu’on ne connaît que par leur fonction (calife, intendant, cuisinier…) et les temps utilisés : alternance des temps du récit, imparfait « avait-on » et passé simple « ordonna ». (on peut citer aussi le fait que l’intrigue ne pas située précisément dans le temps ni dans l’espace)

2.      

a) Le calife organise une compétition pour départager deux cuisiniers concurrents qui sont annoncés comme équivalents.

b) La compétition consiste à organiser un repas pour la cour à tour de rôle, le dimanche.


3.       Le calife révèle dans cet extrait trois traits de caractère : il est colérique (« la colère dont il allait foudroyer… »), il est impartial puisqu’il cherche à départager les cuisiniers à la lumière de leurs performances (il « demeura inébranlable ») et susceptible (« un tyran ombrageux »). Il sait aussi garder son sang froid (il « mangeait imperturbablement »)

4.      

a) Ce sont les convives qui s’expriment ainsi à la lumière des performances du premier cuisinier. Leur but est de dissuader le calife de laisser une chance au second cuisinier, le premier ayant fait des merveilles.


b) Ces paroles sont rapportées au discours indirect libre.


II.                  Deux banquets

5.       a) Le mot « incomparable » est formé d’un radical « comparer », auquel on a ajouté deux affixes : un préfixe « in » et un suffixe « able » qui donne son appartenance grammaticale (adjectif qualificatif)

b) Aucun repas ne l’égale : en effet, les adjectifs pour le qualifier sont très élogieux (« finesse, originalité, richesse et succulence des plats ») ; les convives sont eux-mêmes très surpris de l’excellente qualité des plats (« dépassèrent toute attente » et ils sont impatients de le nommer cuisinier de la cour (« sans plus attendre »)

6.       Le second cuisinier est dans une position défavorable car le premier a tellement convaincu et enthousiasmé les convives qu’il va lui être difficile de faire mieux (rappelons qu’il s’agit d’une compétition, il faut donc ‘battre son adversaire’)

7.       a) la figure de style utilisée est une énumération. On peut même y voir une gradation (énumération croissante) ; elle repose sur plusieurs noms communs  juxtaposés. L’intention est d’insister sur le fait que le repas est vraiment de très bonne qualité.

b) Les adjectifs utilisés dans la seconde énumération « fin, original, riche, succulent » sont les dérivés des noms communs utilisés dans la première.

8.       Non, le second banquet ne joue pas le rôle attendu. Ni déception, ni enthousiasme mais stupeur chez les convives qui sont étonnés de voir que les plats sont identiques et crainte en attendant la réaction du calife : « la cour tout entière attendait épouvantée »


III. Réaction des convives et du calife

9.       Trois réactions se succèdent : d’abord la surprise. Cela s’explique par un étonnement premier face à la coïncidence. Ensuite des rires et des murmures : les gens commentent ce phénomène étrange. Enfin la consternation et le silence car les convives craignent une réaction cinglante du calife.

10.   Le verbe aller est utilisé pour marquer un futur proche : « il allait foudroyer » : la colère semble donc inévitable.

11.   L’attitude du calife est étonnante car, alors que sa grande colère est attendue et redoutée par les convives, l’homme reste de marbre, imperturbable comme si tout cela lui paraissait aller de soi. 

12.   Elle est plaisante mais pas pour les raisons ni pour les individus que l’on croyait. Bien sûr les convives sont effrayés à la fin du conte et comme dans l’attente d’un événement noir, eux qui pensaient prendre plaisir à une telle compétition. Pourtant, le lecteur s’amuse de cette fin inattendue et de la réaction (ou de l’absence de réaction du calife).


 

Sujet et corrigé complet de l'épreuve de français du brevet 2012

 

2 commentaires

Ce document a été mis en ligne par Equipe INTELLEGO, Administrateurs du site intellego.

Mettez une note et laissez un commentaire.
L'auteur sera informé automatiquement par email.

J'ai beau chercher : je ne trouve pas les questions posées au candidat. où sont-elles?

Le 5 Décembre 2012, par mandarinette, Parent

en effet, elles n'y étaient pas. Vous les trouverez désormais.
merci de nous avoir signalé l'anomalie.

Le 7 Janvier 2013, par Equipe INTELLEGO, Administrateurs du site intellego



Les révisions du BREVET
Les dossiers orientation
Le secteur paramédical
Un métier… un emploi !

Les métiers de la mode
Du styliste au webmarketeur

Le secteur banque assurance
Une demande toujours plus forte en profils hautement qualifiés

Le service à la personne
Quels métier, quels diplômes ? Panorama

Procédure Admission PostBac
Comment optimiser ses choix ?

Alternance
Comment trouver son entreprise d'accueil ?

Ecole d'ingénieurs
Faire une prépa ou une prépa intégrée ?

Le BACHELOR
L'international à BAC+3


Cycle court BAC + 2
BTS ou DUT ?

Orthographe et expression écrite : les atouts du C.V de demain
Des progrès à faire !

« Diplôme » et « Titre professionnel », quelles différences ?
Que signifient ces dénominations ?

Réussir ses études en alternance
Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.


L'entrée en CPGE
Quelques conseils d'une prof de prépa

La sécurité sociale étudiante
Un vrai casse-tête ?

Orientation de ses enfants
Comment les aider sans imposer ?



Intellego a le soutien de la DUI



intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2013, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.