ESPACE revision BAC 2014

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2014, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2014

Calendrier du bac

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Corrigés gratuits bac 2010

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2013

Sujets probables bac 2014

Résultats du bac 2014

Fiche cours BAC PHILOSOPHIE : la philosohie cartésienne, du doute à la vérité indubitable


15 Juin 2009 Consulté 16131 fois
fiche BAC - Terminale L - Philosophie
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Noter  

La philosophie CARTESIENNE


Le point de départ de la philosophie
La naissance du "je"
La conscience



Introduction


Nous allons étudier dans le cadre de la thématique de la raison, la philosophie de Descartes, nous mettrons en avant le cartésianisme méthodologique et le passage du doute naturel au doute hyperbolique. En second lieu, nous verrons laboutissement du doute dans la vérité indubitable du cogito, seule réalité ontologique reconnue et point essentiel de la philosophie cartésienne. Le philosophe se découvre pensant, puis pensant car existant, la conjonction nécessaire nous permet alors de poser la priorité de lexistence sur la pensée.



Le cartésianisme méthodologique

Doute naturel et doute hyperbolique

Le doute hyperbolique nest pas un doute sceptique


Le point de départ de la réflexion philosophique est le doute chez Descartes, mais il se différencie du doute sceptique. Il décide de douter de tout de façon exagérée, cest un doute naturel qui se pose et qui consiste à douter de tout ce qui nest pas évident. Le doute devient vite hyperbolique, poussé à son paroxysme, il nous ramène à lévidence. La règle est de considérer comme faux le douteux. Doù lobjection de Gassendi et de Leibniz qui pensent quil nest pas en notre pouvoir de changer la façon dont les choses nous apparaissent, cela suppose une volonté de voir au-delà, elle est donc absolue. Le philosophe refuse le vraisemblable car nous avons dès lors seulement deux valeurs admises, le certain et le faux. Il ne faut pas cesser de douter. Il y a deux degrés dans le doute, tout dabord les sens sont trompeurs, il nous faut donc douter du sensible, puis il nous faut également douter de lexistence du monde extérieur, et tenir pour faux ce qui ne peut pas être absolument vrai. Tout ce que les sens nous donnent doit être rejeté comme faux. Tout ce qui pourrait contenir un doute doit être supprimé, cela comprend, les sens, les objets extérieurs. Notre corps nest pas douteux et pourtant il faut encore trouver un argument valable pour en douter. Il en va de même du cadre spatio-temporel que nous occupons; largument du rêve et de la veille sert le philosophe dans le sens ou par eux, il parvient à poser lillusion et le nécessaire dépassement des données des sens et de la réalité extérieure. Tout se pourrait être sur le mode du rêve, si je croyais ça, je serais fou dit Descartes.



Le cogito ergo sum

« Je pense donc je suis »

Le doute comme point de départ

La vérité indubitable, sortie du doute



Le dieu trompeur doublé de la fiction du malin génie peut me tromper autant quils le veulent, il nen reste pas moins que moi qui pense, je suis. « Je doute mais tandis que je doute, je pense car pour penser, il faut être ». Nous arrivons au cogito et à sa formule. Quelle est la certitude de mon existence? Je suis une conscience. Le contenu de pensée est douteux mais non lacte de penser, « je pense donc je suis ». Je suis « je «  et « je » est ma certitude unique. La pensée vient de lexistence, nous constatons le lien nécessaire entre lexistence et la pensée, pour penser il faut être, par conséquent lexistence précède la pensée. Le cogito trouve en lui-même sa raison dêtre. Je ne peux pas ne pas penser que je ne suis pas nécessairement. Que suis-je moi qui suis? Je suis une substance pensante. Lessence de toute pensée est subjectivité concrète. De tous les sujets, le » je pense » découvre lobjectivité dans la subjectivité. Cest comme intellect que Descartes découvre le « je pense«. J’existe pensant, le « donc » marque le lien entre les lexistence et la pensée. Descartes a ainsi réalisé son ambition première, la vérité du cogito est égale en certitude à la vérité mathématique. Il y a respect du raisonnement discursif, ou hypothéticodéductif basé sur lintuition et la déduction, le système se base sur une notion non déduite permettant les longues chaînes de déduction. En philosophie, la vérité indubitable du cogito repose sur une notion simple non déduite, lexistence, la pensée seulement est inférée de lexistence. Il y a donc autonomie de la pensée, je pense que je respire. Le monde est ma représentation. Le « je » est conscience de soi. C est en fait lorigine du cogito cartésien.




1 commentaire

Ce document a été mis en ligne par BAC de philo, Professeur de Philosophie.

Mettez une note et laissez un commentaire.
L'auteur sera informé automatiquement par email.

Merci beaucoup pour ce cours !

Le 7 Février 2011, par Paroledechouett, Etudiant M2

(Modifié le 07/02/2011 14:19:25)





BAC de philo

Professeur de Philosophie

Sur intellego depuis le
12 Juin 2009

A PROPOS DE CE BLOG


Dans mon blog vous trouverez des études de philosophie classées par séquence, qui peuvent être des éléments pour vos dissertations, des fiches de méthodologie pour le BAC de philosophie, des exemples de dissertations, de plans, d'introductions.

Bonnes révisions !

Plan du blog
Ils lisent ce blog
honolove91, Elève Terminale S

...

FST, Etudiant 2ème année CAP

Bonjour, je n'ai pas encore saisi mon édito ...


Intellego a le soutien de la DUI



BREVET 2014

CORRIGES BREVET 2014


BREVET de Maths

BREVET de Français

Dictée du BREVET

BREVET d'Histoire Géographie

QUIZ de révision du BREVET


Sujets corrigés BREVET 2013

Sujets corrigés BREVET 2012

Sujets corrigés BREVET 2011

Sujets corrigés BREVET 2010

Sujets corrigés BREVET 2009

Calendrier BREVET 2014

Calcul des points du BREVET 2014

Résultats GRATUITS du BREVET 2014


Arriver moins stressé au BREVET

Comment réviser efficacement pour le BREVET

Gérer son temps pendant l'épreuve

Corriger sa dictée de BREVET

Faire des fiches de révision du BREVET

DOSSIERS de la REDACTION

Orientation
Vie scolaire
Culture
Santé
Soutien scolaire

TESTS D’ORIENTATION

Etes-vous fait pour la FAC ?
Atout métier
Atout orientation collège et lycée
intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2013, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.