Espace orientation - étudiants - études


Les emplois verts : un secteur d'avenir


Les emplois verts regroupent tous les métiers liés directement aux secteurs de l'environnement et de l'écologie mais également les "métiers verdissants", activités dont le développement permet d'aller vers moins d'impact environnemental. C'est notamment les biotechnologies, le tourisme durable, l'aménagement du territoire et le paysage. Ces quatre activités représentent un vaste potentiel d'emplois dans les années à venir.
Voici un tour d'horizon des métiers de ces secteurs et des formations correspondantes.

Métiers verts et métiers verdissants

Le 5 Décembre 2012, le gouvernement francais a annoncé vouloir créer 100.000 emplois verts en trois ans, faisant donc de la “croissance” verte, une priorité. Cette annonce fait suite aux mesures promises par Francois Hollande durant sa campagne sur le vaste plan de rénovation thermique des logements. L'actuel président de la République avait déclaré que ce plan permettrait la création de “dizaines de milliers d'emplois” (Reuters France).

Sur le marché du travail actuel, plus de 400 000 personnes travaillent dans le secteur de l'environnement et de l'écologie. Parmi ces travailleurs, les 2/3 se concentrent sur le captage et la distribution de l’eau ainsi que le recyclage des matériaux et de la dépollution des sites.

Pour bien comprendre les mécanismes des métiers de l'environnement, il faut faire la distinction entre deux branches : les éco-activités et les activités dites secondaires.

Les premières sont celles dont la plus grosse part du chiffre d'affaires est dédiée à la préservation de l'environnement ou au retraitement des déchets et eaux usées. Les secondes sont celles dont la finalité n'est pas l'environnement, mais dont le développement peut aller vers moins d'impact environnemental. "On pourra donc différencier les métiers verts, comme les ingénieurs spécialisés, les chercheurs ou les chefs de projet, qui représentaient 136 000 postes en France en 2008, et les «métiers verdissants», qui eux étaient entre 3,6 et 4 millions”, explique Dominique Dron, commissaire générale et déléguée interministérielle au développement durable.

Parmi ces filières en devenir, quatre se distinguent particulèrement grâce à leurs perspectives d'embauche florissantes:

Les biotechnologies

Les biotechnologies permettent notamment de déterminer comment obtenir des carburants à partir de produits agricoles ou de découvrir des technologies de dépollution. Ainsi, les biotechnologies sont caractérisées par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) comme «l’application des principes scientifiques et de l’ingénierie à la transformation de matériaux par des agents biologiques pour produire des biens et services.»

Les formations :

- Diplôme d’ingénieur de l’Ecole de Biologie Industrielle en 5 ans à Cergy-Pontoise.

- Cursus d’Expert en biotechnologies en 5 ans à l’Ecole SUPbiotech de Paris.


Les métiers : consultant, responsable des procédés, ingénieur de recherche, chef de produit, responsable d’études cliniques, responsable production.

Le tourisme durable

Afin de satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante, le tourisme se développe sous de nouvelles formes depuis quelques années tels que l’écotourisme, le tourisme solidaire, responsable etc. Pour toutes ces raisons, le tourisme durable exige des techniques de travail spécifiques.

Les formations :

- Bachelor en tourisme durable en un an après un Bac +2 au Cours Diderot à Montpellier, Lyon, Paris, Toulouse et Aix en Provence.

- Master 2 professionnel Tourisme et environnement à l’Université Versailles-Saint-Quentin.

Les métiers : guide accompagnateur, concepteur de produits touristiques,chargé d’études junior, agent de voyages, chargé de mission tourisme dans une collectivité ou une association,

L’aménagement du territoire

Compte tenu des dernières réglementations environnementales Européennes (Natura 2000, Directive cadre sur l’eau, etc.) les projets d’aménagement du territoire sont obligatoirement soumis à des études environnementales préalables. Les experts en charge de ces missions doivent être en mesure de pouvoir évaluer la richesse faunistique et floristique, cartographier les habitations, ou encore spécifier des recommandations de gestion et d’aménagement.

Les formations :

- Bachelor expertise en faune, flore et habitats en un an après un Bac +2 au Cours Diderot à Montpellier, Lyon, Paris, Toulouse et Aix en Provence.

- Ingénieur en Génie de l’aménagement à l’Ecole polytechnique de l’Université François-Rabelais de Tours.

Les métiers : chargé d’étude, chargé de mission, animateur dans des associations naturalistes, coordinateur scientifique.

Le paysage

Selon la Convention européenne du paysage, la conception d'un paysage, “c’est créer des espaces végétaux dont le caractère résulte de l'action de facteurs humains”. Il s'agit là de parcs, de jardins, de squares,mais aussi de promenades ou d’aménagement de voiries. Avant la mise en oeuvre du projet,, les experts paysagistes imaginent et conçoivent l’espace grâce à des simulations informatiques spécifiques

Les formations :

- Ingénieur paysagiste en 5 ans à l’Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois.

- Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) Arts et Techniques du paysage en 2 ans à l’Ecole du Breuil (Paris).

Les métiers : paysagiste, assistant paysagiste.

16 janvier 2013 - bonial.fr pour intellego.fr






Les dossiers orientation
Comment faire son CV ?
Comment faire son CV en 10 questions


Comment faire une lettre de motivation ?
Les 10 questions qu'on se pose

Procédure Admission PostBac
Comment optimiser ses choix ?

Le secteur paramédical
Un métier… un emploi !

Les métiers de la mode
Du styliste au webmarketeur

Le secteur banque assurance
Une demande toujours plus forte en profils hautement qualifiés

Le service à la personne
Quels métier, quels diplômes ? Panorama

Alternance
Comment trouver son entreprise d'accueil ?

Ecole d'ingénieurs
Faire une prépa ou une prépa intégrée ?

Le BACHELOR
L'international à BAC+3


Cycle court BAC + 2
BTS ou DUT ?

Orthographe et expression écrite : les atouts du C.V de demain
Des progrès à faire !

« Diplôme » et « Titre professionnel », quelles différences ?
Que signifient ces dénominations ?

Réussir ses études en alternance
Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.


L'entrée en CPGE
Quelques conseils d'une prof de prépa

La sécurité sociale étudiante
Un vrai casse-tête ?

Orientation de ses enfants
Comment les aider sans imposer ?

Les dossiers scolarité de la rédaction
Conseil de classe
Quel est le rôle de chacun ?

Ecoles alternatives
Freinet, Montessori, Cousinet, Steiner ? Laquelle choisir ?

Rater son BAC
Rien n'est perdu, plusieurs voies possibles

Le bulletin scolaire
Comment le lire ? Que faire en cas de mauvais bulletin ?

Classement des lycées 2014
Quels sont les taux de réussite au BAC par lycée ?

Révisions mode d'emploi
Comment organiser vos prochaines révisions ?

Cours particuliers à domicile
Comment trouver le bon professeur ?

CP : apprentissage de la lecture
Comment accompagner son enfant ?

Les mentions au BAC
Est-ce vraiment utile ?

Adolescents sous pression
Comment détecter leur stress et les aider ?

Philosopher avec ses enfants ?
C'est possible !

La cantine scolaire ?
Quelle réglementation, quelles évolutions ?

Les jeux en ligne
Faut-il en avoir peur pour nos enfants ?

Les jeux dangereux, parfois mortels
Comment les prévenir ?

Les délégués de classe
Leur rôle, les élections

Consulter un orthophoniste ?
Quand est-ce nécessaire ?

Mon enfant veut aller seul à l'école
A partir de quel âge ?

La vue des enfants
Mon enfant a t-il besoin de lunettes ?

L'assurance scolaire
Conseillée ? Obligatoire ?

Mon enfant est-il surdoué ?
Comment le détecter ?

intellego vous propose l'actualité de la culture et de l'éducation, ainsi que des dossiers pour les parents sur l'orientation et la scolarité des adolescents, et pour réviser le BAC et le BREVET.