ESPACE révisions BAC 2016

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2016, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2015

Corrigés gratuits bac 2014

Corrigés gratuits bac 2013

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2010

Calendrier du bac 2016

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Sujets probables bac 2016

Résultats du bac 2016

Espace orientation - étudiants - études


Réussir en alternance : adoptez le bon rythme


La signature d’un contrat de professionnalisation ou d’un contrat d’apprentissage repose sur une tripartie « Tuteur – Jeune – Formateur » qui engage chacun des acteurs dans une étroite relation de confiance.

Le jeune alternant est tenu de respecter ses engagements – d’ailleurs il est rémunéré en conséquence pour s’y tenir – et doit très vite gagner en maturité et oublier ses réflexes de collégien ou de lycéen pour réussir.

Le rythme de l’alternance est dense et le parcours souvent semé d’embûches. Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.

Règle n°1 : Maintenir sa motivation

L’alternance repose sur un rythme particulièrement soutenu, ne vous leurrez pas. Les périodes d’activité en entreprises succèdent aux périodes de formation provoquant souvent démotivation voire abandon. « Le plus difficile, explique Nassur en 2e année de BTS SIO, c’est de gérer sa fatigue. On se sent souvent débordé par le travail personnel que nous demandent de fournir les formateurs. En plus, on ne comprend pas toujours le rapport entre ce qu’on apprend en cours et ce qu’on nous demande en entreprise. Il faut souvent s’accrocher pour ne pas tout lâcher surtout quand on évolue dans un secteur qui recrute en masse. Je me suis souvent dit : « Du boulot, tu en auras de toute façon, alors pourquoi t’accrocher à ce point à la préparation de ce diplôme. » J’ai compris assez tard en première année que l’acquisition d’une expérience professionnelle doublée de la validation d’un diplôme était une vraie chance et non un fardeau. D’autre y arrivent après tout. Pourquoi pas moi ? » Pourquoi pas, effectivement ! Les périodes de démotivation sont nombreuses et il est nécessaire d’instaurer un dialogue permanent avec ses formateurs et son tuteur pour ne pas sombrer dans l’abandon pur et simple. Vous avez le droit de vous sentir découragé et fatigué. En revanche, il est peu productif de se complaire dans cet état. Les formateurs sont habitués à ce type de démotivation et trouvent souvent les bons arguments pour vous remettre sur les rails et vous accompagner de manière optimale tout le temps de votre formation. Faites-vous confiance.

Règle n° 2 : S’organiser sur le long terme

Deux ou trois années de formation en alternance requièrent une organisation de fer à laquelle il ne faut pas déroger sous peine de « débordement ». Dès les premiers cours, soyez réactif et demandez à vos formateurs de vous transmettre des méthodes pour optimiser votre travail. En bref : n’attendez pas le dernier moment. Le rôle d’un formateur est de vous transmettre les outils nécessaires à la bonne acquisition d’un savoir. Sans ces outils, difficile effectivement de gagner en efficacité. Or l’alternance repose effectivement sur votre capacité à optimiser votre temps de travail. Au niveau IV et III, commencez par apprendre à prendre des notes, c’est-à-dire à distinguer rapidement l’essentiel de l’accessoire. Multipliez également les expériences de travail en groupe pour entraîner votre mémoire. « Avec des amis de ma classe, nous avons pris l’habitude de nous voir régulièrement quelques jours avant un contrôle, raconte Marion en 2nde année de bac pro Commerce. Lorsque je n’ai pas compris certains cours, mes amis me l’expliquent. C’est plus facile pour moi. » Vous aurez effectivement tout à gagner à jouer avec la solidarité : vous passez un examen, pas un concours. Les places ne sont pas limitées et vous n’êtes pas en concurrence.

Règle n°3 : Travailler tous les matières

Toute formation en alternance repose sur un programme précis organisé en différents modules et donc en différentes matières. Ces programmes n’ont pas été instaurés au hasard. Ils sont l’aboutissement d’une réflexion prenant en compte les exigences professionnelles d’un secteur, d’un métier et leurs évolutions à moyen terme. Sélectionner les matières selon les coefficients peut effectivement s’avérer payant lors d’examens de niveaux V, IV ou III. Mais c’est prendre beaucoup de risques et surtout nier les différents savoirs et savoir-faire qui vous seront nécessaires dans vos futures fonctions. Les matières générales sont ainsi souvent délaissées au profit des matières professionnelles. Pourtant, savoir s’exprimer, à l’oral comme à l’écrit, dans différentes langues étrangères tout en développant une connaissance globale du monde qui vous entoure sera déterminant dans votre évolution de carrière. Ne voyez pas à court terme et prenez tout ce que qu’on vous transmet pour une capitalisation sur l’avenir.

Règle n°4 : S’interdire l’absentéisme et les retards

L’alternance oblige à passer un cap difficile : celui de l’insouciance. Vous devenez responsable de votre travail au même titre que n’importe quel salarié. Et comme n’importe quel salarié, votre entreprise et votre centre de formation ne tolèreront ni absentéisme ni retard. Encore une fois : vous avez signé donc vous vous êtes engagé à respecter les termes d’un contrat. Un conseil : soyez pro, gagnez en maturité et ne trahissez pas la confiance que vos formateurs et votre tuteur ont placée en vous. « J’ai commencé mon apprentissage dans un centre de formation assez laxiste, explique Aurélien, en 2nde année de BTS MUC. J’arrivais souvent en retard en cours et j’invoquais toujours les transports en commun pour justifier cet état de fait. Cette année, j’ai changé d’établissement. C’est plus strict. Les retards ne sont pas acceptés et tout retardataire passe la durée de la séance pédagogique en cours au Centre de documentation. Les formateurs nous ont avertis dès le début de l’année et ils ne dérogent pas à cette règle. Au début, j’ai trouvé ce règlement dur et puis je m’y suis fait. Je n’avais pas vraiment le choix de toute façon. Le responsable pédagogique de ma section m’a expliqué qu’il trouvait dommage d’avoir à instaurer de telles règles et de pratiquer de tels rappels à l’ordre car nous n’étions plus des enfants. C’est vrai que dans une entreprise de tels retards peuvent déboucher sur un licenciement. Mais quand on est au centre de formation, on se rend moins compte de notre statut de salarié : on vit encore sur nos années « lycées » et on reproduit un schéma qui fonctionnait jusqu’alors sans trop réfléchir aux incidences sur notre réussite. »

Le conseil Intellego : Parents, ne démissionnez pas !

Trop souvent l’engagement dans un contrat en alternance signe la fin du « suivi scolaire » parental. C’est une erreur. Particulièrement au niveau V (CAP-BEP) et IV (bac pro). On ne peut pas demander à des adolescents en apprentissage ou en contrat de professionnalisation d’être immédiatement plus adultes et plus travailleurs que leurs homologues de collège et de lycée. Il s’agit donc d’accompagner son enfant sur la voie de la maturité en étant à l’écoute de ce qu’il vit durant sa formation, en l’accompagnant dans ses devoir à la maison et en intervenant auprès des formateurs et des tuteurs pour pallier certains blocage ou certaines incompréhensions.

30 septembre 2013 - Marie pour intellego.fr





Les dossiers orientation
Comment faire son CV ?
Comment faire son CV en 10 questions


Comment faire une lettre de motivation ?
Les 10 questions qu'on se pose

Procédure Admission PostBac
Comment optimiser ses choix ?

Le secteur paramédical
Un métier… un emploi !

Les métiers de la mode
Du styliste au webmarketeur

Le secteur banque assurance
Une demande toujours plus forte en profils hautement qualifiés

Le service à la personne
Quels métier, quels diplômes ? Panorama

Alternance
Comment trouver son entreprise d'accueil ?

Ecole d'ingénieurs
Faire une prépa ou une prépa intégrée ?

Le BACHELOR
L'international à BAC+3


Cycle court BAC + 2
BTS ou DUT ?

Orthographe et expression écrite : les atouts du C.V de demain
Des progrès à faire !

« Diplôme » et « Titre professionnel », quelles différences ?
Que signifient ces dénominations ?

Réussir ses études en alternance
Dès vos premiers pas, apprenez à éviter les pièges.


L'entrée en CPGE
Quelques conseils d'une prof de prépa

La sécurité sociale étudiante
Un vrai casse-tête ?

Orientation de ses enfants
Comment les aider sans imposer ?

Les dossiers scolarité de la rédaction
Conseil de classe
Quel est le rôle de chacun ?

Ecoles alternatives
Freinet, Montessori, Cousinet, Steiner ? Laquelle choisir ?

Rater son BAC
Rien n'est perdu, plusieurs voies possibles

Le bulletin scolaire
Comment le lire ? Que faire en cas de mauvais bulletin ?

Classement des lycées 2014
Quels sont les taux de réussite au BAC par lycée ?

Révisions mode d'emploi
Comment organiser vos prochaines révisions ?

Cours particuliers à domicile
Comment trouver le bon professeur ?

CP : apprentissage de la lecture
Comment accompagner son enfant ?

Les mentions au BAC
Est-ce vraiment utile ?

Adolescents sous pression
Comment détecter leur stress et les aider ?

Philosopher avec ses enfants ?
C'est possible !

La cantine scolaire ?
Quelle réglementation, quelles évolutions ?

Les jeux en ligne
Faut-il en avoir peur pour nos enfants ?

Les jeux dangereux, parfois mortels
Comment les prévenir ?

Les délégués de classe
Leur rôle, les élections

Consulter un orthophoniste ?
Quand est-ce nécessaire ?

Mon enfant veut aller seul à l'école
A partir de quel âge ?

La vue des enfants
Mon enfant a t-il besoin de lunettes ?

L'assurance scolaire
Conseillée ? Obligatoire ?

Mon enfant est-il surdoué ?
Comment le détecter ?

intellego vous propose l'actualité de la culture et de l'éducation, ainsi que des dossiers pour les parents sur l'orientation et la scolarité des adolescents, et pour réviser le BAC et le BREVET.