ESPACE révisions BAC 2016

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2016, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2015

Corrigés gratuits bac 2014

Corrigés gratuits bac 2013

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2010

Calendrier du bac 2016

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Sujets probables bac 2016

Résultats du bac 2016

Vous êtes dans l’intelleblog de

eddy


Edblog 5ème 4ème

» Histoire - Waterloo

3_ La contre-attaque anglaise - Bataille de Waterloo


30 Août 2006 Consulté 6349 fois
exposé - - Histoire
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Re-publier
Noter  

La contre-attaque anglaise


Du haut de "Copenhagen", sa monture, Wellington examine les colonnes d'attaque de d'Erlon. La mêlée demeure indécise mais les Français sont sérieusement désorganisés. Puisqu'il faut saisir l'occasion, il prend la décision d'engager sa cavalerie d'élite, en d'autres termes, la Houseold Brigade ainsi que l'Union Brigade, composée d'Anglais, d'Irlandais et d'Ecossais (d'où son nom).

Sir Somerset, qui commande la Houseold Brigade, doit s'opposer aux cuirassiers de Travers à l'ouest de la Haie Sainte tandis que le général Ponsonby, à la tête de l'Union Brigade, se charge de repousser le 1er Corps français.

La charge de la cavalerie anglaise est fulgurante et dévastatrice. Les dragons de Lord Ponsonby, Scots Greys et Inniskillings, sabrent les colonnes d'assaut de d'Erlon, incapables de se former au carré. Les Highlanders qui se retrouvent dans la course des cavaliers sont emportés avec eux, accrochés aux étriers ou à la crinières des chevaux. Ils participent bon gré, mal gré au carnage.

Pendant ce temps, les Life Guards et les Royal Dragoons de Somerset bousculent les 7e et 12e Cuirassiers. Après avoir tailler en pièces le 1er Corps français, les Scots Greys ou "Ecossais Gris" (référence à la couleur de la robe de leurs chevaux), poursuivent leur charge dans le vallon et s'abattent sur la Grande Batterie qu'ils croient pouvoir enlever en toute impunité.

L'Union Brigade submerge une batterie divisionnaire française.

La réaction de l'Empereur est alors immédiate.

Il envoie contre eux, Jacquinot et ses lanciers, ainsi que la brigade de cuirassiers de Farine. Ceux-ci prennent les Scots Greys en écharpe sans leur laisser le temps de riposter.

Les escadrons de Jacquinot (4ème Lanciers) et les cuirassiers de Farine, ayant des montures plus fraîches, parviennent à endiguer la folle cavalcade des écossais et leur infligent de lourdes pertes. La cavalerie française ramènent le restant des anglais sur la crête du Mont-Saint-Jean.

Le colonel Hamilton, commandant le régiment des Scots Greys, est ainsi retrouvé mort sur le champ de bataille avec les deux bras coupés.

Lord Ponsonby, dans sa fuite, est embroché à mort par un dénommé Orban, maréchal des logis au 4e Lanciers.

Récit du général BRO, décrivant la mêlée :

"La division Marcognet se précipite, mais ne peut sauver une batterie enlevée par la troupe de Ponsonby qui charge à la tête des dragons gris d'Ecosse. Notre infanterie coupée en tronçons, se débande. Drouet d'Erlon fait ordonner à la cavalerie de charger. Un terrain détrempé ne nous permet pas de manoeuvrer à l'aise. J'enlève mon 4e lanciers. A droite d'un petit bois, nous apercevons la cavalerie anglaise qui, promptement reformée, menace de tourner le 3e chasseurs. Je prends la tête des escadrons en criant : "Allons, mes enfants, il faut renverser cette canaille !" Les soldats me répondent : "En avant, Vive l'Empereur !" Deux minutes plus tard, le choc a lieu. Trois rangs ennemis sont renversés. Nous frappons terriblement dans les autres ! La mêlée devient affreuse. Nos chevaux écrasent des cadavres et les cris des blessés sélèvent de toutes parts. Je me trouve un moment comme perdu dans les fumées de la poudre. L'éclaircie venue, j'aperçois des officiers anglais qui entourent le sous-lieutenant Verrand, porte-aigle. Ralliant quelques cavaliers, je me porte à son secours. Le maréchal des logis Orban tue d'un coup de lance le général Ponsonby.
Mon sabre fauche trois de ses capitaines. Deux autres peuvent fuir..."


L'armée de Wellington a bien résisté à l'attaque du 1er Corps français.

Ses cavaliers lourds ont contre-attaqué avec courage et leur action a été dévastatric : ils ont capturé 2000 fantassins de Drouet d'Erlon, et ont pris au passage les aigles des 45e et 105e régiments de ligne, à cela, il faut ajouter 2000 autres tués et blessés français laissés sur le plateau.

Néanmoins au prix fort, puisque la brigade Ponsonby perd un millier de cavaliers sur les 2600 engagés ainsi que des officiers de valeur. Cette brigade ne jouera d'ailleurs plus aucun rôle pendant la bataille à la suite de cette action.

 

0 commentaire

Ce document a été mis en ligne par eddy, Elève CPGE 2 MP.

Il peut comporter des erreurs ou inexactitudes. Mettez une note et laissez un commentaire pour aider cet élève á s'améliorer, ou le féliciter.
L'auteur sera informé automatiquement par email.




eddy

Elève CPGE 2 MP

Sur intellego depuis le
1 Juin 2006

A PROPOS DE CE BLOG


Plan du blog
Quiz au hasard de eddy
Qui est Napoléon ?
 
le boucher du coin
un ministre
un empereur
un roi
 
Ils lisent ce blog
audrey, Elève L1

Mon avatar: Break (de Pandora Hearts) en chibi ...

vero, Elève 3ème

...

muse, Musique

...

Intellego a le soutien de la DUI

intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2017, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.