ESPACE révisions BAC 2016

Dans cet espace dédié aux révisions du BAC 2016, tu trouveras, pour toutes les séries et toutes les matières, des annales corrigées, des informations pratiques et des fiches conseils pour être au top le jour de l'examen !
LE BAC PAR SERIE

BAC S

BAC ES

BAC L

BAC STMG

BAC STI2D

BAC STD2A

BAC ST2S

BAC STL

BAC Hôtellerie

LE BAC PAR MATIERE

TP du BAC S

Réussir son TPE

BAC de sciences

BAC de français

BAC mathématiques

BAC physique chimie

BAC SVT

BAC Histoire - Géographie

BAC Philosophie

BAC anglais

BAC SES

Annales BAC

LES PLUS POUR LE BAC

Corrigés gratuits bac 2015

Corrigés gratuits bac 2014

Corrigés gratuits bac 2013

Corrigés gratuits bac 2012

Corrigés gratuits bac 2011

Corrigés gratuits bac 2010

Calendrier du bac 2016

Méthodologie bac

Conseils pratiques

QUIZ de révision bac

Aide gratuite en ligne

Oral de rattrapage

Sujets probables bac 2016

Résultats du bac 2016

Vous êtes dans l’intelleblog de

eddy


Edblog 5ème 4ème

» Histoire - Waterloo

5_ La prise de la Haie Sainte - Bataille de Waterloo


31 Août 2006 Consulté 7025 fois
exposé - - Histoire
Profs
Elèves
Parents
Imprimer Envoyer à un ami Ajouter à ma bibliothèque
Re-publier
Noter  

La prise de la Haie Sainte

Au cours de l'offensive générale sur le flanc gauche anglais, la division Quiot du Ier corps d'Erlon se voit assigner comme principal objectif de prendre la ferme fortifiée de la Haie Sainte. Cette position clé est défendue par le 2ème bataillon de la King German Legion, aux ordres du Major Baring, vétéran d'Espagne. Non seulement, ces soldats font partis de l'élite de Wellington mais en plus ils disposent de redoutables carabines Baker. Pour les soutenir, deux compagnies du 95e Rifles ont pris position dans la sablonnière à l'est de la chaussée. Autant dire que la partie ne sera pas facile pour les Français...

La division Quiot, forte de 4000 soldats, atteint son but pendant que les autres unités du Ier Corps progressent vers la crête. Les fusiliers des 54e et 55e de ligne conquièrent tout d'abord le verger au sud de la ferme. Conjointement, la brigade Bourgeois s'occupe de chasser les "Riflemen" accrochés à la sablonnière. La garnison allemande fauche par des tirs nourris les assaillants qui tentent d'escalader les mur épais. Wellington envoie à leur secours un bataillon hanovrien (lunebourg). Mais la cavalerie lourde de Dubois, aux abords de la ferme, charge et massacre ce maigre renfort.

Ce premier assaut sur la Haie Sainte s'arrête suite au retrait général du Ier Corps devant les Scots Greys. Quiot tentera une deuxième attaque en milieu d'après-midi mais elle sera sans succès, si ce n'est de déclencher un incendie.

Vers 18 heures, les charges de la cavalerie française ont échoué et la pression prussienne se fait maintenant vraiment sentir sur le flanc droit français. La ferme de la Haie-Sainte est toujours à Wellington. Mais pour combien de temps ...?

Une nouvelle fois, Ney regroupe ses forces et combine pour ce troisième assaut, cavalerie, artillerie et infanterie.

La cavalerie menace d'abord l'ennemi et le contraint à se mettre en carré, ce qui diminue sa puissance de feu (par rapport à la formation en ligne) ; les canons français interviennent alors et trouvent des cibles compactes avec les carrés, donc faciles à toucher en plus de rendre leurs tirs meurtriers... l'infanterie n'a plus qu'à suivre et achever le travail.

Pourquoi cette tactique n'a t elle pas été suivie plutôt ? !

L'infanterie de Quiot qui a reçu en renfort le 13e Léger (régiment provenant de la division Donzelot) et un détachement du 1er Génie, se rue à nouveau et avec rage contre les murs de la ferme. Des soldats saisissent à pleines mains les fusils ennemis braqués sur eux à travers les meurtrières.


Bientôt la petite garnison de la Haie-Sainte se retrouve isolée, sans secours...

Le prince d'orange envoie bien deux bataillons supplémentaires de la Légion germanique emmenés par le général allemand Ompteda mais à peine se sont-ils avancés qu'ils sont interceptés par les cuirassiers français : un des bataillons est taillé en pièces, perd son drapeau, Ompteda est tué.
L'autre bataillon qui a pu se mettre en carré rétrograde lentement.


Alors dans la ferme, Baring et la poignée de défenseurs qu'il commande encore, épuisés (ils ont dû combattre non seulement les Français mais un incendie dans la grange), à court de munitions, n'ont plus qu'à tenter une sortie pour gagner les lignes anglaises, au milieu des fantassins français dont certains escaladent déjà le toit des dépendances.

Seuls, 42 d'entre eux y parviennent, sur les 463 hommes de la garnison initiale.

Face au succès français, le 95e Rifle décampe également de la sablonnière.

A 18 heures 30, la Haie Sainte est enfin aux mains des impériaux. Le maréchal Ney exploite aussitôt la position en faisant installer une batterie d'artillerie à cheval à hauteur de la ferme. Les six canons de 6 livres peuvent tirer en enfilade sur les positions anglaises.

 

0 commentaire

Ce document a été mis en ligne par eddy, Elève CPGE 2 MP.

Il peut comporter des erreurs ou inexactitudes. Mettez une note et laissez un commentaire pour aider cet élève á s'améliorer, ou le féliciter.
L'auteur sera informé automatiquement par email.




eddy

Elève CPGE 2 MP

Sur intellego depuis le
1 Juin 2006

A PROPOS DE CE BLOG


Plan du blog
Quiz au hasard de eddy
Le nombre 79 836 192 est un multiple de... ?
 
1
2
3
9
 
Ils lisent ce blog
Mylene34480, Parent

...

tompouce, Elève 2nde

Bonjour, ...

vero, Elève 3ème

...

Intellego a le soutien de la DUI

intellego vous propose un programme d'assistance scolaire, notamment réviser le BAC et le BREVET; vous pouvez maintenant bénéficier de soutien scolaire par Internet, de cours de math gratuits et d'aide aux devoirs en ligne, avec Intellego, qui vous invite à des forums enseignants dynamiques. Pour les révisions du BAC 2017, intellego vous conseille également reviser-bac.fr.